Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 20:55

Flore BARROS Virtuellement Millionnaire, de fait sans le sou

Hassan Hamad HojeijAprès la nouvelle alarmante que nous avions reçue sur la dégradation de la santé de Mlle Flore BARROS TCHICAYA, nous avons téléphoné à Flore BARROS pour nous rendre compte de sa situation ; ses jours se partagent entre son groupe de prière dans une église de réveil et son petit appartement à côté du grand marché de Pointe-Noire.

Elle nous a dit avoir eu des problèmes à un sein qui aurait considérablement enflé, cette affection est passée mais elle pense qu’elle va certainement développer un cancer suite au second coup de Taser qu’elle avait reçu à la gauche de sa poitrine.

Mlle Flore BARROS TCHICAYA va très mal dans son corps et surtout dans sa tête, elle est envahi par un désespoir absolu, elle se déclare prête à l’irréparable et même à aller se dénuder sur une place publique pour faire réagir les congolais sur son sort et certaines autorités judiciaires qui continuent à protéger son bourreau.

La victime de l’ignoble Hassan HODJEIJ est dans la pire misère qu’elle ait jamais connue ; une misère noire qu’elle n’avait jamais imaginée vivre ; une misère indescriptible à la limite de mendicité qui la pousse à tendre la main pour accepter ce qu’on veut bien lui donné ; du jour au lendemain sa vie à basculer dans l’horreur absolu d’être à la merci des autres pour subvenir à ses besoins fondamentaux.

L’espoir était pourtant revenu à l’écoute du verdict qui créditait Mlle Flore BARROS de la mirobolante somme de 350 millions de dommages et intérêts pour la mutilation qu’elle a subie ; les congolais dans leur ensemble avaient applaudit pour ce geste de bravoure de leur justice qui ne fonctionne plus depuis trop longtemps.

Espoir bien vite déçu quand nous avons appris que son bourreau s’était rendu insolvable pour ne pas payer les amendes et qu’il avait fait appel du jugement.

Depuis Mlle Flore BARROS est allée au bout de ses économies. Aujourd’hui elle a retiré les derniers FCFA qui garantissaient encore l’existence de son compte bancaire pour s’acheter encore des antidouleurs.

Son loyer a été gracieusement payé par le Procureur Général de Pointe-Noire en qui elle a confiance et qui se débat de toutes ses forces pour la sortir de cette situation ; sa fille pour le deuxième mois consécutif n’est plus scolarisée alors qu’elle devait présenter cette année le BEPC (une victime collatérale de l’ignoble de l’ignoble Hassan HOJEIJ).

Flore Barros 2Il est temps que tous ceux qui se sentent indignés et qui ont de la compassion pour Mlle Flore BARROS TCHICAYA agissent ne fut-ce que pour lui permettre de tenir le coup et de ne pas penser quotidiennement à l’irréparable ; l’indignation, la compassion et les prières ne suffiront pas à lui rendre la santé et la rétablir dans ses Droits.

Nous exhortons toutes les personnes qui peuvent peser de prêt ou de loin sur le dossier de Mlle Flore BARROS de prendre leurs responsabilités avant que l’inéluctable ne se produise.

L’ignoble Hassan HODJEIJ a dit et répète à qui veut l’entendre que : "Même la tête sur le billot il ne paiera aucune amende et qu’il ne donnera même pas 5 francs CFA à Mlle Flore BARROS".

Le président de la puissante communauté libanaise de Pointe-Noire ne cesse de narguer Mlle Flore BARROS en lui disant que "comme elle avait préféré ester en justice plutôt que d'accepter  l’arrangement à l’amiable qu’on lui proposait, elle n'avait que ce qu'elle méritait".

Quelques jours après l’énoncer du verdict, alors que tout le monde croyait l’ignoble Hassan HOJEIJ dans une prison de Pointe-Noire, sur les recommandations de ses conseils, il avait en fait disparu quelques temps des rues de Pointe-Noire pour réapparaitre quelques jours après à Brazzaville.

Depuis qu’il est à Brazzaville, l’emploi du temps de l’ignoble Hassan HOJEIJ est très chargé; il se dit victime d’une machination et cherche à convaincre de sa bonne foi moyennant finance, ses obligés, les magistrats de la cour d’appel de Brazzaville, les journalistes de MNTV et de DRTV ainsi que certaines hautes autorités politiques.

Sa stratégie est simplissime : il n’a rien à voir dans cette affaire et Mlle Flore BARROS est folle ; elle serait victime de la poliomyélite qui sévit à Pointe-Noire.

Quant à la puissante communauté libanaise, la communauté la plus prospère du Congo Brazzaville (la deuxième plus forte communauté en Afrique Subsaharienne après les chinois), preuve est faite que cette communauté n’a rien à foutre des congolaises et des congolais qu’ils surnomment par "les affamés" selon les dires de l’ignominieux Hassan HOJEIJ.

Tous les Congolais savent que les commerçants étrangers et surtout les libanais du Congo Brazzaville bénéficient des largesses des hauts fonctionnaires corrompus et ripoux civils, politiques et militaires.

Cette puissante communauté libanaise n’aime ni le Congo ni les Congolais ; elle se fiche complètement du développement du Congo Brazzaville, elle ne cherche pas à s’intégrer dans notre pays, elle déteste les us et coutumes des congolais, elle parle à peine notre langue nationale et encore moins nos dialectes même quand ils habitent dans notre pays depuis plusieurs années ; c’est d’ailleurs le cas l’ignoble Hassan HOJEIJ.

La seule chose qui intéresse cette puissante communauté libanaise est de profiter des failles juridiques et des lacunes de nos administrations à leur profit pour assujettir notre pays et abuser nos dirigeants qui croient tirer leurs épingles du jeu mais en fait se font rouler dans des marchés de dupes desquelles ils sont toujours perdant.

Perdant pour eux d’abord car là où ces dirigeants véreux gagnent 10 les libanais eux en gagnent 1000 ; perdant pour notre pays ensuite car pendant que rien ne fonctionne au Congo, le Liban fonctionne et renaît toujours de ses cendres grâce à sa puissante diaspora libanaise malgré les destructions quasi-régulières de l’armée israéliennes et du hezbollah ; perdant enfin pour nos populations qui regardent cette communauté libanaise festoyé sans aucun espoir de faire partie des invités.    

Régulièrement la puissante communauté libanaise du Congo Brazzaville défraie la chronique des faits divers et même du grand banditisme international sans jamais être blâmée, inquiétée ni même sanctionnée par quiconque...  

Qui se souvient encore de l’affaire des vrais faux passeports biométriques dans lequel était impliqué le Colonel BABA MACAIRE le Directeur de l’Immigration mais aussi les Directeurs Généraux de la Surveillance du Territoire (DGST), de la Police Nationale (DGPN) et celui des Douanes.

L’affaire portait sur l’établissement de vrais faux passeports biométriques congolais à des sujets libanais ; une arnaque simple et efficace avec des corrompus à tous les niveaux de l’État congolais.

Le stratagème consistait à établir aux libanais basés à Beyrouth des passeports biométriques congolais à l’aide d’une mallette contenant l’ordinateur conçu à cet effet en profitant du rapatriement à Beyrouth par avion privé d’un libanais décédé à Brazzaville (évidemment l'avion privée ne revenait jamais vide).

Une fois les passeports congolais en poche, ces libanais (nouveaux congolais) venaient s’installer tranquillement au Congo Brazzaville ou dans l’un des pays d’Afrique Centrale. Ces libanais étaient exemptés d’obtenir des visas d’entrée et n’avaient pas à demander les cartes de séjour, ils ne payaient pas la caution exigée pour l’obtention de la carte de commerçant ou de création de société etc…

Malgré la révélation de cette machination et l’écho qui en avait été fait par les médias locaux et internationaux, aucune sanction n’avaient été prise, tous les protagonistes et les bénéficiaires identifiés de cette supercherie sont libres et peut-être ont-ils recommencé leur petit jeu malsain à l’abri des regards cette fois-ci...

Au moment où les Congolais de souche sont régulièrement escroqués et soumis au chemin de croix pour obtenir leurs passeports ou tout autres documents administratifs, on se demande pourquoi des étrangers, et de surcroît des sujets libanais n’ayant pas la nationalité congolaise, obtiennent aussi facilement tous les documents administratifs congolais qu’ils souhaitent.

(Cette semaine nous avons été informés d’une escroquerie au passeport biométrique congolais faite par des fonctionnaires congolais assermentés ; l’escroquerie se serait déroulée dans l’enceinte de l’ambassade du Congo Brazzaville au Maroc ; nos enquêteurs travaillent sur le sujet et nous vous donnerons plus d’information sur le sujet… )

D’emblée et dès leur arrivée au Congo Brazzaville, les sujets libanais ont déjà de l’avance par rapport à ceux (congolais ou pas) qui ont des projets dans les mêmes domaines. Trop facile après de stigmatiser les Congolais en les traitant de fainéant qui ne connaissent rien au commerce quand le jeu est faussé d’avance et que les dés sont pipés par ceux-là même qui sont censés faire respecter les règles…

Les autorités du Congo Brazzaville ne connaissent pas et n’ont jamais entendu parler du "patriotisme économique" que même notre petit voisin le Gabon pratique vigoureusement. Contrairement à tous les autres pays du monde, les sociétés les plus florissantes au Congo Brazzaville ainsi que toutes les richesses du pays sont aux mains des étrangers quand ces richesses ne sont pas tout simplement hypothéquées par des préfinancements obscurs ou des emprunts à très long terme…

Les pseudos hommes d’affaires de la génération spontanée du chemin d’avenir sont tous vissés au biberon du Trésor Public Congolais qu’ils pillent sans vergogne et des rapines qu’ils escroquent par ci par là ; coupez le biberon du Trésor Public Congolais, mettez un peu de transparence et il n’y a plus d’hommes d’affaires ou d’opérateurs économiques congolais au Congo Brazzaville.

Qui se souvient encore de la révélation du Département du Trésor Américain qui avait annoncé dans un communiqué avoir ajouté dix libanais et dix-neuf entreprises à sa liste noire des personnes physiques ou morales accusées de trafic de drogue.

Parmi ces sociétés, figure le Caesar's Park Hotel, situé à Hamra. Le Trésor Américain précisait qu'il était désormais interdit aux ressortissants américains de réaliser la moindre transaction financière avec les personnes et sociétés figurant sur sa liste noire. Les avoirs que celles-ci détiendraient aux États-Unis étaient de plus gelés, ajoutait le communiqué.

Les sanctions du Trésor Américain visaient des individus et des entreprises basées au Liban, en Colombie, au Panama, au Bénin et au Congo Brazzaville.

Dans cette liste figurent également Jamal Mohamad KHAROUBI et Ali Mohammed KARROUBI propriétaire la société Ellissa Holding, qui figure sur la liste noire. Ellisa Group est présent au Congo Brazzaville depuis plusieurs années ; les dirigeants de cette société font la joie de plusieurs hauts dignitaires congolais qui sont régulièrement cadeauté en babioles de toutes sortes pour qu’ils ferment les yeux sur leurs activités illicites.

Selon le communiqué du Département du Trésor Américain, l'empire du mal, devait avoir un siège social à Pointe-Noire, son directeur administratif était M. Youssef KHAROUBI un parent du PDG Ali KHAROUBI, ainsi que l’indique le site internet de la société.

Le point commun de toutes ces sociétés, selon le ministère, était d'appartenir à un réseau international de trafic de cocaïne dirigé par un certain AYMAN Saïd JOUMAA, né en 1964 et détenteur d'un passeport libanais et de papiers d'identité colombiens.

Qui se souvient encore de ce libanais qui avait maintenu sa marchandise avariée et impropre à la consommation dans ses entrepôts et avait continué tranquillement de l'écouler au mépris de la santé des congolais malgré les injonctions des services du ministère du Commerce et des Approvisionnements de la Ministre Claudine MUNARI.

La communauté libanaise du Congo Brazzaville était intervenue vigoureusement auprès du Général Jean François NDENGUET leur protecteur ; et ce dernier, tel un mouton aux ordres de son maître avait fait sortir le libanais mafieux de prison.

Serait-ce ce même Général Jean François NDENGUET que l’ignoble Hassan HOJEIJ est allé précipitamment rencontrer à Brazzaville pour l’absoudre du crime qu’il avait commis sur notre compatriote Flore BARROS TCHICAYA malgré la condamnation en première instance par la Cour Criminelle de Pointe-Noire ?

Il est de notoriété public au Congo Brazzaville que le Général Jean François NDENGUET protège les libanais et les sujets ouest-Africains ; quiconque les touchent croise le Général sur son chemin ; d'ailleurs le Général DABIRA comme la Ministre MUNARI et bien d’autres avaient déjà été victime de cet AL Capone des Tropiques qu’est Jean François NDENGUET.

Et pourtant, tout le monde y compris Jean-François NDENGUET sait que dans certains pays les Noirs sont considérés comme des animaux quand ils ne sont pas tout simplement pourchassés dans la rue.

Question : Combien de temps survivrait un Noir qui aurait fait ce qu’on reproche à l’ignoble Hassan HOJEIJ au Liban ou dans un pays musulman ?

Réponse : Regardez cette courte vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=zFahIRnTtj0

La constitution de SASSOU NGUESSO (même la majorité des congolais ne s’y reconnaissent pas) est pourtant claire, dans son article 42 elle stipule :

ARTICLE 42 : Les étrangers bénéficient, sur le territoire de la République du Congo, des mêmes droits et libertés que les nationaux dans les conditions déterminées par les traités et les lois, sous réserve de réciprocité.

Le plus important dans cet article 42 est le : "sous réserve de réciprocité". Les ressortissants du Congo Brazzaville bénéficieraient-ils des mêmes largesses au Liban ? La réponse est bien sûr NON.

Alors pourquoi devrions-nous laissés les sujets libanais venir semer le vice, le désordre et même la mort dans notre pays sans que cela n’émeuve qui que ce soit pendant que ces mêmes libanais construisent leur pays avec l’argent qu’ils amassent chez nous…

La mésaventure de Flore BARROS TCHICAYA révolte et indigne tout le monde et plus particulièrement les congolais ; c’est à cause de ces manquements que notre pays n’est plus respecté sur la scène internationale, par les étrangers qui y trouvent pourtant asile et même par ses habitants, le "congo-zoba" prend tout son sens au regard des errements de certains hauts fonctionnaires de l’État.

Loin de nous l’idée de vouloir exacerber un nationalisme dangereux, de désigner à la vindicte populaire une communauté ou de chercher un bouc émissaire à la bêtise de nos dirigeants.

La victime est bien Mlle Flore BARROS TCHICAYA, paralysée pour avoir refusé de céder aux pulsions lubriques d’un dépravé sexuel nommé Hassan HOJEIF membre éminent de la puissante communauté libanaise du Congo Brazzaville.

Quand le Congo Brazzaville redeviendra un pays comme les autres (et nous y travaillons), un pays où les Règles et Lois seront respectés ; un pays où les congolaises et les congolais ne baisseront plus les yeux ni la tête devant les étrangers venu s’enrichir chez eux ni même devant leurs dirigeants, ce jour-là il n’y aura plus de lavement de main ni de pardon collectif.

Après s’être fait berner par ceux-là même qui dirigeaient le Conférence Nationale Souveraine les Congolais savent maintenant qu’il n’y a pas de paix sans justice même à titre posthume…

Flore Barros 5Nous ne laisserons pas pourrir l’affaire de Flore BARROS jusqu’à ce que justice soit faite et que les décisions de justice soient enfin rigoureusement appliquées; inlassablement nous reviendrons sur les malheurs de cette jeune femme et sur les dérives de cette puissante communauté libanaise qui n’obéit qu’à ses propres règles et bafoue allègrement les lois de la République comme d’ailleurs certains ripoux qui nous servent de gouvernants.

Aussi longtemps que notre compatriote Flore BARROS TCHICAYA ne sera pas rétablit dans ses Droits, nous diffuserons régulièrement, méthodiquement la photo de l’ignoble Hassan HOJEIJ et nous dénoncerons toutes les personnes qui protègent cet ignoble personnage malgré la condamnation de la Justice aux Ordres de notre pays ainsi que cette puissante communauté libanaise mafieuse qui avilit notre pays…

Tous les gouvernements de tous les pays du monde travaillent à l’amélioration des conditions de vie de leurs administrés et à la protection de leurs compatriotes même quand ceux-ci vivent hors des frontières du pays (c’est d’ailleurs l’une des missions régaliennes de toutes les ambassades) ; ce n’est pas le cas des gouvernants congolais et de leur chef suprême qui se fiche éperdument des conditions de vie de ses compatriotes aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. 

Les gouvernants congolais préfèrent choyés les étrangers à qui ils donnent moyennant des dessous de tables conséquents les marchés d’État, les contrats d’explorations pétrolières et miniers, les compagnies de téléphone, les terres etc… ; la réciprocité est-elle vraie dans les pays de ces bénéficiaires qui se gavent sur la bête qu’est devenu notre pays.

Donnez un permis minier ou un contrat d’État juteux à n’importe quel idiot et vous verrez comment toutes les banques se précipiteront pour travailler avec lui.

NON, les Congolais ne sont pas plus bêtes que les autres ; les Congolais ont seulement des mauvais gouvernants et un chef sans éthique, sans moral et qui ne penses qu’à sa petite personne ; heureusement que cela ne va plus durer…  

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf