Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 11:21

L’implication des confessions religieuses est nécessaire

Par Yengo MALÉKA (Le Patriote)

croix.jpgL’Observatoire Anti-corruption (OAC) que dirige Monsieur Joseph MAPAKOU, vient de solliciter l’implication des hommes d’Eglises dans la recherche des voies et moyens de l’éradication de ce fléau qui touche pratiquement toutes les couches de la société congolaise.

A l’issue d’un entretien le 13 mai 2011 dernier avec les leaders des confessions, membres du Conseil Œcuménique des Eglises Chrétiennes du Congo (COECC), le président de l’observatoire anti-Corruption a rappelé qu’en dépit des efforts consentis par les deux organes œuvrant dans le domaine, les résultats ne sont pas perceptibles, le mal étant profond.

La rencontre que Monsieur Joseph MAPAKOU a eue avec les membres du bureau du Conseil œcuménique était consacrée à la lutte contre la corruption, la fraude et la concussion au Congo Brazzaville.

A cet effet, il a rappelé à ses interlocuteurs que pour lutter contre ce fléau qui sévit dans notre pays, le gouvernement de la République a mis en place depuis 2007 deux institutions. Il s’agit d’une structure gouvernementale, la Commission nationale de lutte contre la corruption, la fraude, la concussion et d’un organe indépendant créé par une loi, l’Observatoire Anti-Corruption. Celui-ci, qui est l’œil et l’oreille du citoyen, doit regarder tous les efforts consentis par l’Exécutif pour éradiquer ou égratigner progressivement ce mal qui prend de l’ampleur dans toutes les couches sociales.

Selon Monsieur Joseph MAPAKOU, c’est depuis l’année 2008, que l’OAC exécute tant soit peu son programme. Cependant, les résultats des actions menées ne sont pas tout à fait perceptibles sur le terrain, le mal étant immense. Toutefois, dans la marche de l’OAC au quotidien, il ressort que quelque chose est en train de se faire, a estimé le président de l’Observatoire de lutte contre la corruption.

En rencontrant le bureau du COECC, Monsieur Joseph MAPAKOU veut solliciter le concours des confessions religieuses dans le processus de lutte contre ce fléau.

Le programme que le gouvernement a mis en place pour combattre la corruption a deux volets. Le premier consiste à exécuter la mission confiée à l’OAC à savoir :

Suivre et évaluer tous les efforts que le gouvernement fournit pour lutter contre ce mal. Dans l’exécution, l’OAC s’est rendu compte que : "suivre et évaluer, c’était bien, mais attaquer le mal à la racine était mieux".

C’est pourquoi pour le deuxième volet, des séminaires de sensibilisation sont organisés à compter du 23 jusqu’au 27 mai 2011 prochain à Pointe-Noire et du 20 au 23 juin 2011 à Brazzaville. A ces séminaires, sont invités les représentants des églises pour qu’ils touchent du doigt l’ampleur de ce fléau, avant d’envisager les moyens de riposte.

Pour Monsieur Joseph MAPAKOU, l’organisation de ces séminaires s’inscrit dans le volet de prévention. "Il ne suffit pas seulement d’attendre la fatalité pour constater, notifier et réprimer. Mais, il faut déjà et dès à présent préparer les citoyens à une culture. Vu l’ampleur du désastre, il faut acculturer les mœurs qui ont pris racines dans toute la société congolaise y compris même dans les églises", a-t-il fait observer.

Des séminaires seront organisés à travers tout le pays

Des séminaires seront organisés dans tous les chefs-lieux des départements, en vue de diligenter des actions de proximité à travers l’ensemble des couches sociales qui constituent la Nation.

Ils regrouperont des femmes, des hommes, des jeunes et des vieux, des hommes de Dieu, des laïcs, des patrons, des hommes d’affaires, des travailleurs dont nombreux appartiennent à différentes confessions religieuses.

L’objectif desdits séminaires de culture anti-corruption est d’informer l’ensemble des entités ciblées, notamment les administrations, les syndicats patronaux et les syndicats des travailleurs, les médias et les confessions religieuses sur le danger que court la Nation si l’on n’y prend garde. Au cours de ces séminaires, les participants vont échanger autour des thèmes portant sur la corruption, la réponse du Congo face à ce fléau et l’implication de la société civile dans la lutte contre ce mal.

Outre les exposés spécifiques, il est prévu aussi des ateliers ciblés. Chaque entité va cerner de plus près les préoccupations de chaque cible. En ce qui concerne les confessions religieuses, il y a un exposé qui va conditionner et impliquer les chrétiens. Depuis 2003, on a diligenté une étude sur le fléau de la corruption dans le pays.

A l’issue de celle-ci, il était ressorti que des entités étatiques et la société civile sont indubitablement trempées dans la corruption. A notre grande surprise, les églises ont été citées dans ce document. C’est pour cette raison que le président de l’OAC a invité les églises à ces séminaires. Elles prendront part à double titre :

-        Premièrement les chrétiens là où ils sont, dans leurs milieux socio-professionnels et familiaux, sont pour certains ancrés dans la corruption.

-        Deuxièmement, au sein des confessions religieuses là où se gèrent les choses sacrées, l’on relève aussi de la corruption, de la fraude, de la concussion.

Enfin, Monsieur Joseph MAPAKOU a demandé aux leaders du Conseil Œcuménique, de préparer un message fort pour les chrétiens, les gouvernants en vue de dénoncer le mal en interpellant la conscience des citoyens.

Rappelons que le président en exercice du Conseil Œcuménique étant empêché, le bureau du COECC était conduit par le vice-président, le révérend Patrice N’SOUAMI, président de l’Eglise Evangélique du Congo Brazzaville.

Les Douaniers ont la Palme d’Or de la Corruption au Congo Brazzaville

C’est officiel. Au Congo Brazzaville, la douane est la plus corrompue, d’après une étude faite par le cabinet Serty, financée par le P.N.U.D.

C’est, en tout cas, ce qu’a révélé Bernard TCHICAYA, membre de la "Commission de lutte contre la corruption", à l’occasion d’une causerie-débat organisée, le dimanche 1er mai 2011, à l’Espace traiteur, à Brazzaville, par la D.G.D.D.I. (Direction Générale des Douanes et Droits Indirects) et le Sydoc (Syndicat des douanes du Congo).

"La douane est le domaine d’activités où la corruption est plus forte: 86%. Suivent: les impôts: 68%, la police, la justice et… le trésor public", a-t-il déclaré, au cours de son exposé qui avait pour thème : "Lutte contre la corruption".

Nous exhortons Monsieur Bernard TCHICAYA et Monsieur Joseph MAPAKOU de nous transmettre les conclusions de leurs travaux ainsi que l’Étude du cabinet Serty pour en faire une large diffusion auprès de nos populations.

Nos pages sont à leurs dispositions pour combattre ce fléau qui gangrène, détruit, pervertit et annihile tous les efforts et toutes les politiques…

Relire ci-dessous les révélations sur les apôtres corrompus du Congo Brazzaville : http://www.mampouya.com/article-revelations-sur-les-apotres-corrompus-du-congo-70881110.html

Visitez le blog des biens Mal acquis au Congo Brazzaville :

http://congo-biensmalacquis.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf