Jeudi 16 juin 2011 4 16 /06 /Juin /2011 23:38

P.S : Affaire Flore BARROS contre Hassan HOJEIJ

Flore Barros 2Nous apprenons avec effroi que Mlle Flore BARROS est malade; elle souffre de multiples douleurs suite à son agression au Taser par Monsieur Hassan HOJEIJ.

Mlle Flore BARROS est hospitalisée à Pointe-Noire où elle est entrain de crever en silence; les médecins ne savent pas comment traiter les multiples douleurs dont elle souffre.

Le décès de Mlle Flore BARROS arrangerait certainement les Autorités Judiciaires du Congo Brazzaville, son bourreau l'ignoble Hassan HOJEIJ ainsi que ses avocats...

Si ce message vous parvient, veuillez alerter les médias ainsi que toutes les personnes de votre entourage; la vie de notre compatriote Flore BARROS TCHICAYA dépend de chacun de nous...

LE COURAGE EN POLITIQUE

Par Lucien PAMBOU

lucien pambouLe véritable problème de la politique congolaise remonte non à la colonisation mais au temps de l'esclavage comme dans la plupart des pays africains. Les Nègres que nous sommes avons toujours été en admiration vis à vis du blanc, Français surtout, ce qui montre d'ailleurs notre insuffisante représentation dans les partis politiques français.

Le Noir a peur, le Noir ne sait pas faire en France. Il préfère les intrigues communautaires, la danse, le sexe, l'alcool, la joie de vivre.

C'est le cas de certains Congolais en France, mais surtout au Congo. La notion de Nation est un concept vide de sens. L'État est organisé politiquement pour la prévarication des groupes pseudo-politiques, mais surtout ethniques qui arrivent au pouvoir et qui se battent pour accéder au pétrole exploité par la France qui leur verse quelques miettes. C'est vrai de Pascal LISSOUBA et de l'actuel pouvoir et c'est doublement vrai pour les TCHITCHELÉ, TCHIKAYA, YOULOU,  MASSAMBA-DÉBAT et autres dirigeants congolais.

Les raisons sont claires : la non maitrise organisationnelle et intellectuelle de nos ressources, l'abandon à d'autres de la gestion de nos ressources, l'incapacité de promouvoir des plans de développement économique réalistes, l'incapacité d'apporter des réponses simples au problème de la construction des caniveaux, de l'Hôpital et de l'École.

On peut toujours s'acharner sur le blanc français en disant qu'il est responsable. Réponse : à moitié seulement car nous sommes nous-mêmes en partie responsables.

Vous savez bien : quelques soient les diplômes que vous pouvez avoir, si vous n'appartenez pas au clan politique au Congo Brazzaville, il ne vous reste plus qu'à tapisser les murs de vos parents de vos attestations de réussite.

La diaspora congolaise a échoué sur toute la ligne car elle reproduit les mêmes travers que l'on constate au pays. Certains membres de la diaspora qui tenaient des positions solides ici en France, ont été absorbés par le marais congolais rempli de crocodiles prêts les uns et les autres à se bouffer.

Merci pour l'action militante que vous menez de façon précise et organisée par vos écrits que je reçois toujours avec joie. Vous me connaissez, je suis né à Pointe Noire (voyez, travers ethniques obligent), j'ai été co-fondateur du Cran avec Patrick LOZÈS et j'ai assumé les fonctions de Premier Secrétaire Général. Je suis conseillé municipal UMP d'Alfortville en France et enseignant de métier.

Vous me voyez sur Africa 24, vous m'entendez sur Africa n°1. Et on me dit : "Monsieur PAMBOU, pourquoi vous ne rentrez pas chez vous pour construire votre pays "(phrase débile par excellence).

J'appartiens à la diaspora congolaise en France où je vis depuis l’âge de 19 ans après des études à Sciences Po Paris. Je reste sous utilisé bien sûr. Finalement, ne vaut-il pas mieux être sous utilisé en France que de ne pas être du tout utilisé dans son pays natal ?

J'ouvre des débats implicites et explicites. Sur un débat explicite, le courage en politique, je vous transmets le site du Nouvel Observateur Plus sur lequel je viens de publier ce matin 16 juin

Rama YADE Démissionne de L'UNESCO : Une Leçon de Courage

On connaît Rama YADE pour ses réguliers coups de gueule, envers l'équipe de France ou KADHAFI. Elle a décidé aujourd'hui de s'investir dans l'aventure présidentielle aux côtés de Jean-Louis BORLOO, quitte à délaisser son poste confortable d'ambassadeur à L'UNESCO.

J’ai soutenu Rama YADE car j’ai trouvé en cette femme, une jeune noire, belle et intellectuelle qui cassait l’image lascive de la représentation de la femme noire dans la société française. Dépassons la couleur de sa peau (ce qui est souvent difficile en France malgré les discours) pour nous accrocher à ce que j’aime dans la République : la compétence.

Rama YADE a assumé deux postes de secrétariat d’État importants : les Droits de l’Homme et le Sport. Rama YADE doit sa carrière politique à Nicolas SARKOZY. Elle a montré une leçon de courage quand elle était au Secrétariat d’État des Droits de l’Homme en disant tout haut ce qu’elle pensait de KADHAFI. Pour des raisons diplomatiques, une grande partie de la classe politique française lui a fait des reproches hypocrites.

Les faits donnent raison à Rama YADE puisqu’aujourd’hui la communauté internationale intervient en Libye, estimant que KADHAFI, l’ami d’hier auquel on pouvait passer toutes les extravagances comme l’implantation d’une tente en plein Paris au moment de sa visite, est devenu l’ennemi qu’il faut abattre. Rama YADE avait vu juste. Les politiciens français, comme d’habitude, marqués au sceau de l’hypocrisie, étaient complaisants vis-à-vis de KADHAFI.

En tant que Secrétaire d’État aux Sports, Rama avait prédit le fiasco de l’équipe de France en Afrique du Sud en parlant des conditions de luxe dans lesquelles les joueurs vivaient alors que l’objectif premier était la victoire. Roselyne BACHELOT, son ministre de tutelle, l’avait recadrée. Au final, Rama a eu raison, BACHELOT tort car l’équipe de France s’est comportée comme Rama l’avait prédit.

Sur le plan politique, Rama vient de donner une cohérence à sa trajectoire politique qui n’est pas terminée. Je n’ai pas compris (et j’assume) son départ de l’UMP. En démissionnant de L’UNESCO, elle me permet de déchirer une partie de la toile d’incompréhension derrière laquelle j’étais. Au bureau de l’UMP, elle était en divergence avec Jean-François COPÉ sur les thèmes et la stratégie de l’UMP.

En rejoignant BORLOO, elle retrouve un espace de concepts et de décisions politiques qui l’ont guidée dès sa jeunesse avant de rejoindre l’UMP, à savoir sa participation au mouvement écologique et aux idées socialistes. Il faut maintenant que BORLOO se décide et se présente à l’élection présidentielle pour renforcer la cohérence de la décision de Rama YADE. En effet, la situation devenait intenable pour elle car, ambassadrice de France à L’UNESCO, elle avait un droit de réserve, ce qui était incompatible avec sa participation au Parti Radical avec Jean-Louis BORLOO.

 La carrière de Rama YADE n’est pas finie, elle vient de commencer. Toutes les hypothèses sont possibles : victoire ou défaite de BORLOO lors de l’élection présidentielle de 2012 (à condition qu’il y aille, ce qui n’est pas sûr). Rama YADE va compter dans l’espace politique français dans les années à venir. En démissionnant, Rama donne une leçon de courage à la société politique française.

Il ne faut pas avoir peur de déplaire et de dire les choses, ce que je fais ici et maintenant en montrant comment les choix de vie peuvent déterminer une carrière. Il ne s’agit pas de communautariser la République mais de décrire le paysage politique tel qu’il est en matière de représentation de ses différentes diversités (Noirs, Femmes, Handicapés, etc.) : il y a très peu de Noirs en politique dans ce pays. Les associations qui les représentent sont incapables et n’arrivent pas à conscientiser les Noirs français dans la République. Rama YADE, elle, noire, instruite, dépasse la peur qui anime les Noirs dans la société française.

Mesdames et Messieurs, les critiques et les bienfaisants des populations noires dans la République française, méditez la leçon de courage (que d’aucuns vont traduire par opportunisme politique) que vient de nous donner Rama YADE en démissionnant en France d’un poste lucratif et considéré.

Je pense, sans me tromper, que peu d’hommes et de femmes dans notre pays, la belle France, auraient le courage de démissionner d’un poste honorifique et qui donne surtout de l’argent et de la considération.

Salut Rama, bravo à toi, en espérant que les hommes et les femmes appartenant à ta génération comprennent ton message, restent eux-mêmes sans être corrompus et aient des idées en travaillant sur le terrain réel.

Sur le terrain tu as été de façon associative. En démissionnant, tu montres aux vieux briscards de la politique française que le courage en politique est une denrée indispensable pour ne pas perdre son âme et sa personnalité.

Par PatrickEric - Publié dans : Politique - Communauté : Les Amis du Congo Brazza
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf

Recherche

Partager

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés