Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 22:46

LE FRONT POUR LA PAIX ET LA DEFENSE DE LA DEMOCRATIE AU CONGO BRAZZAVILLE (FPDD)

(Culture de la paix, Droits de l’Homme et Développement Démocratique)

Contact : lettrebrazza@hotmail.com / batekolo777@yahoo.fr

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

COMMÉMORATION DU 11ÈME ANNIVERSAIRE

DE LA DISPARITION FORCÉE DES RÉFUGIÉS AU BEACH DE BRAZZAVILLE 

Par Abel BATEKOLO

camp des réfigiés de kimazaLe mois de mai de chaque année en son dernier dimanche, ce qui est devenu d’ailleurs une coutume, les hommes épris de paix de par le monde, et la communauté africaine en particulier, tous, à l’unissons, s’organisent pour commémorer dans la méditation et la prière, les tristes événements de la disparition forcée des réfugiés au Beach de Brazzaville avec les massacres qui s’en suivirent. En souvenir de ces réfugiés disparus, le dimanche 30 mai 2010 nous invitons les bonnes volontés de par le monde, ceux qui militent pour la justice et la paix, de compatir avec nous.

Le nombre exact de ces infortunés ne sera jamais connu. Si certaines organisations internationales de défense des Droits de l’Homme comme la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH) et l’OCDH-Brazzaville, avaient auparavant recensé plus de trois cent cinquante (350) disparus, dans ce temps présent, d’autres associations comme la RPDH- Pointe Noire, le CODHO – Kinshasa, la Voix des Sans Voix, Avocats sans Frontières Congo et Toges Noires détiennent des indices d’autres centaines de cas des réfugiés ayant été victimes de la disparition forcée au beach. De plus, de nombreuses familles endeuillées dans cette même affaire, ceux là qui étaient parfois témoins des faits au beach de Brazzaville, se réservent encore de faire des quelconques déclarations par peur de subir des représailles de la part des bourreaux qui jouissent encore d’une impunité totale.

Dans cette affaire macabre, loin de faire la défense du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) qui a aussi sa part de responsabilité, le régime politique de Brazzaville a souvent harcelé l’agence Onusienne citée de lui fournir les manifestes des convois des réfugiés de la période concernée. La tactique est connue, il s’agit de tenter de déceler d’éventuelles failles qui peuvent servir d’alibis.

Cependant, ce que ledit régime politique n’a jamais évoqué, c’est l’organisation par certains officiers militaires envoyés par Brazzaville et aussi par les services de l’Ambassade du Congo à Kinshasa, d’autres convois de rapatriement des réfugiés au mépris total des règles internationales dans cette matière.

En conséquence, l’on peut facilement comprendre, autant qu’il y a eu des centaines des disparus dans les convois du HCR, autant également qu’il y a des chiffres époustouflants des réfugiés disparus concernant les autres convois organisés, bien sur, par le régime politique de Brazzaville en complicité avec certains personnels des services de sécurité de la RD Congo.

En guise de rappel, il nous revient en notre qualité et par notre position de témoins pour les uns et de rescapés pour les autres, de toujours placer à la connaissance de l’opinion internationale, le déroulement de ces tristes faits, qui sont rangés sans détour, comme étant un crime contre l’humanité et une violation des conventions de Genève.

Ainsi, pendant une longue période allant de 1999 à l’an 2000, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) réagissant à un accord tripartite qui le liait au Gouvernement de la RD Congo et à celui de Brazzaville, avait organisé des convois pour le retour des réfugiés congolais dans leur pays d’origine. C’est bien de le savoir, parallèlement à cette organisation du HCR, le régime politique de Brazzaville bénéficiant d’une complicité au sein des services d’immigration de Kinshasa, avait mandaté en RD Congo quelques uns de ses officiers militaires, pour également organiser d’autres groupes de rapatriement.

Et, dans tous ces mouvements de rapatriement, chaque fois que les convois arrivaient à la rive droite du fleuve Congo, la Garde présidentielle du Général SASSOU NGUESSO, la Police nationale, la fameuse DCRM et d’autres écuries militaires, avaient érigé aux deux débarcadères fluviaux de Brazzaville autrement appelé la zone du beach, un système de soustraction des réfugiés que l’on transportait dans des geôles secrètes éparpillées dans toute la ville de Brazzaville, avant de passer à leurs massacres.

Quand ces graves violations des Droits des réfugiés se passaient, les dignitaires du régime politique de Brazzaville sablaient le champagne dans des coupes de cristal, allant jusqu’à se moquer des victimes, annonçant solennellement à la presse, nous les citons "les réfugiés déclarés disparus au beach, vivent encore dans le Bas-Zaire, d’ici quelques jours nous allons les montrer…. "

Heureusement, la vérité est impossible à enterrer. Devant ce genre de cruauté, la dissimulation et la diversion ne fonctionnant pas, face évidemment à toutes ces plaisanteries moqueuses du régime politique de Brazzaville, les organisations internationales de défense des Droits de l’Homme précitées, se sont engagées dans un militantisme actif, pour une bonne justice dans ce dossier de crime contre l’humanité.

Il faut ajouter, qu’il y a encore le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme par son Groupe technique chargé des disparitions forcées, qui s’est intéressé à cette affaire des massacres du beach. D’, l’ensemble de cette quête de justice a abouti à la production, par certaines Instances judiciaires, des mandats d’arrêt internationaux à l’encontre de certains auteurs desdits faits de barbarie.

Il sied de souligner que le régime politique de Brazzaville réalisant le danger devant le caractère imprescriptible des actes dont il est mis en cause, pourtant débouté par la Cour Internationale de Justice sa demande d’arrêter toutes les procédures judiciaires internationales fût introduite, s’est entêté d’organiser un pseudo procès en rassemblant certaines personnes bien identifiées, constamment citées comme auteurs des massacres, à l’instar de : DABIRA Norbert, ALLAKOUA Blaise, NDÉNGUET Jean François, NTSOUROU Marcel, ADOUA Blaise, et bien d’autres…

Malheureusement, malgré l’étendu des massacres, lors de ce pseudo procès de Brazzaville autrement appelé le procès de la honte, ce que l’on savait déjà s’est produit d’une manière spectaculaire. Parce que, tous les présumés criminels ont eu à bénéficier d’un acquittement général.

Ici, le plan mijoté consiste à présenter devant la justice internationale le principe selon lequel, nul ne peut être jugé deux fois pour les mêmes faits. L’on peut nettement réaliser alors que les dignitaires du régime politique de Brazzaville, il faut le répéter, qui sablaient le champagne au moment desdites opérations de torture, de détention au secret et de quasi extermination d’une population ciblée, ont maintenant peur.

Aujourd’hui, les principes universels acceptés par l’humanité toute entière, reconnaissent le caractère sacré de l’homme, le droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne, au regard de ces acquis, il serait inhumain que le Gouvernement français, émanant d’un pays respectueux des Droits de l’Homme, puisse continuellement protéger les auteurs des massacres du beach à Brazzaville.

Une pensée pieuse pour nos disparus du beach.

Dernière Minute: Le Congo Brazzaville Postule au Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU

Le ministre congolais des affaires étrangères et de la coopération Basile IKOUÉBÉ est en séjour à New York ce 18 mai 2011 pour soutenir la candidature du Congo Brazzaville au conseil des droits de l’homme de l'ONU pour la période 2011-2014. L'élection étant prévue le 20 mai 2011 prochain à New York.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf