Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 22:19

TOUJOURS ET ENCORE DU RIFIFI A L’UPADS

Roulé dans la Farine par Pascal GAMASSA

upads.jpgIl revient du Canada où il a séjourné comme refugié pendant quelques années. Il sillonne les rues de Brazzaville en soutane, comme un Ouestaf. Il a été sous-préfet sous le régime de Pascal LISSOUBA. Il  a été rappelé par Pascal GAMASSA, en vue de récupérer le siège du député KADIA dans le district de Moungoundou Nord. Il ne savait pas que Pascal GAMASSA devait le rouler dans la farine.

Jean Pierre LINDOUBI, ancien sous-préfet de la bourgade de Mayoko dans la région du Niari, rêve d’hériter de la couronne politique du professeur Pascal LISSOUBA. Depuis son exil Canadien, il nourrissait le projet de reprendre l’UPADS des mains des "usurpateurs", ainsi que chantent les pseudos intellectuels et les analphabètes qui le vénèrent.

Loin de construire des châteaux en Espagne, le psychologue a certainement trouvé une thérapie efficace pour sortir le parti de Pascal LISSOUBA de Babylone. Pourtant, "l’étoile" de Moungoundou Nord a tout d’un astre mort. Toute la contrée le sait. Son bilan demeure un cauchemar pour les populations des pays de Mayoko.

Aujourd’hui, dans le secret d’un petit groupe de naïfs, Jean Pierre LINDOUBI assume le choix de revoir la ligne politique de l’UPADS. Il voudrait restructurer "leur parti" ; "le parti des Nzebis". Pour dérouler la bande de son programme ambitieux, le psychologue a estimé qu’il était nécessaire de prendre place à bord de la soucoupe UPADS, dans sa version actuelle. Son plan étant d’y entrer, d’engager une révolte de l’intérieur et en prendre le contrôle. Pascal GAMASSA qui ne le savait pas l’apprend certainement, maintenant.

Or, Pascal GAMASSA avait consulté le Psychologue pour combler le vide laissé par Patrice KADIA, ancien député UPADS de Moungoundou Nord, démissionnaire et ayant créé son propre parti. C’était l’aubaine qui a fait se frotter les mains à Jean Pierre LINDOUBI.

Selon certaines sources, le premier contact entre Pascal GAMASSA et Jean Pierre LINDOUBI aurait eu lieu il y a plusieurs mois, lorsque se tramait un complot contre Patrice KADIA pour son franc-parler qui dérange les Upadésiens associés du PCT.

Jean Pierre LINDOUBI, de son côté, ne savait pas qu’entre le moment où Pascal GAMASSA l’avait consulté et le jour de son arrivée à Brazzaville, beaucoup d’eau allait couler sous les ponts. Un sondage organisé dans le but de trouver le candidat capable de terrasser Patrice KADIA a révélé le nom de Daniel SIOMBINDA YELESSA (L’UPADS l’a d’ailleurs investi parmi ses 69 candidats).

Selon Pascal GAMASSA, Daniel SIOMBINDA YELESSA est un homme du terrain et mieux aguerri pour affronter Patrice KADIA dans le district de Moungoundou Nord. La messe était donc dite pour celui qui réclame l’héritage de Pascal LISSOUBA sous un plan purement ethno tribal.

Déçu, il veut se positionner en indépendant, mais n'a pas les moyens financiers pour battre campagne. Il compterait désormais sur ses petits de confiance dont l’un, vivant aux USA, rêve de devenir Secrétaire Général de l’UPADS. Jusqu’où iront-ils ?

Le parcours politique de Jean Pierre LINDOUBI se résume au poste de membre de l’équipe de campagne de Pascal LISSOUBA en 1992, avant de finir sa course à la tête du district de Mayoko, fief de l’ex président Congolais en exil à Paris en France.

A Mayoko, sa gestion a été scabreuse et artisanale. Seuls les sages du district ont eu une excuse pour lui, plaçant son échec sur le compte de l’inexpérience et de l’amateurisme politique.

Sans assise politique, même dans son propre district, Jean-Pierre LINDOUBI veut tenter l’impossible. L’alternance politique en 2016. Il estime comme tous les autres que l’UPADS demeure la seule machine électorale qui ferait de lui le successeur de Denis SASSOU NGUESSO.

A Moungoundou Nord, un paysan a commenté que "Jean Pierre LINDOUBI veut nous inventer le fil à couper le beurre. Il a toutes les stratégies".

--------------------------------------------------------------------

COOPERATION FRANCE–CONGO

Bientôt la Route de la Corniche

cornicheLa ville de Brazzaville ressemble encore à un village des années 20 quand on la compare à beaucoup des villes d’Afrique, telles que Dakar, Abidjan, Ouagadougou, Cotonou, Bamako.

Le Mali, le Sénégal, le Burkina-Faso, le Rwanda, le Togo, sont des pays à revenu intermédiaire qui tirent leurs revenus parfois de l’aide internationale et n'ont rien de solide comme matières premières mais, ces pays possèdent des infrastructures de qualité. Ces pays qui pour certains sont défavorisés par la nature sont avancés en terme d'infrastructures.  

Ils ont des vraies autoroutes, des échangeurs multiples, des ponts, des viaducs, des passerelles, des artères, des routes, des autoroutes, des corniches souterraines, des universités et surtout des administrations dotées de tous les outils modernes "internet, fax, téléphone", etc... .

Au Congo Brazzaville, pays béni par les Dieux avec une population d’à peine 4 millions d’habitants, pays riche de toutes sortes de minerais rien, absolument rien de tel. Aucune autoroute dans tous le pays, un seul escalator automatique dans tout le pays à l’aéroport de Maya Maya, aucun centre commercial, même pas une station de lavage automatique de véhicule, aucune salle de cinéma, aucune bibliothèque etc…. 

Tous les deux ans, on refait le bitumage des mêmes routes que nous connaissons depuis des lustres, aucun service d’entretien des édifices publics, aucun ordinateur dans les administrations régaliennes ; au ministère de l’immigration ou de l’intérieur par exemple l’archivage des dossiers est un vrai capharnaüm. Au 21ième siècle, à l’heure du tout informatique et du réseautage les services des administrations Congolaises travaillent comme dans les années 20 même quand ils sont dotés de bâtiments ou immeubles neufs et fonctionnels.

Les travaux d'extension de la route de la corniche vont démarrer en 2012. La route de la corniche, pour un montant de 41,9 milliards de francs Cfa, est le plus grand projet de la coopération française, pour la période 2010-2014. Cette route passera au bord du fleuve Congo et reliera le pont du Djoué au centre ville. Un grand projet, avec différents volets, comme l’assainissement des quartiers de Bacongo et de Makélékélé.

La tendance de la coopération française, aujourd’hui, c’est de se concentrer sur des grands projets, en évitant de disperser les efforts sur des petits projets qui ont moins d’impact.

Le financement de la corniche profite du nouveau mécanisme de l’aide de la France au Congo Brazzaville, à travers le contrat de désendettement et de développement, en abrégé, C.2.d.

Après l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative P.P.T.E., en janvier 2008, la France avait annulé, au total, 424 milliards de francs CFA de la dette congolaise à son égard, en plus des annulations faites avant. 217,1 milliards de francs CFA vont prendre la forme de C.2.d.

"Le principe du C.2.d consiste à convertir en don, les échéances d’A.P.D (Aide Publique au Développement) restant dues ; le Congo Brazzaville continue d’honorer les échéances de sa dette qui lui sont, ensuite reversées par la France, afin de financer des programmes de développement définis conjointement avec la société civile".

Un échangeur, une route et un viaduc  

Un échangeur, un viaduc et un tronçon de la route de la corniche seront construits au centre ville de Brazzaville. Les études confiées à Egis Bceom après appel à concurrence sont arrivées à terme. 

Les caractéristiques et les maquettes de ces futurs ouvrages avaient été présentées aux potentiels adjudicataires, aux responsables de la Délégation générale des grands travaux, à ceux de la mairie de Brazzaville et aux professionnels de l'information le 4 octobre 2011 à Brazzaville. 

L'exposé avait été fait par trois experts de la société Egis Bceom, au moyen des diapositives projetées illustrant les maquettes des futurs ouvrages. Cette présentation avait été d'un intérêt particulier pour l'auditoire composé des cadres de la Délégation générale des grands travaux, des ministères techniques et de la mairie de Brazzaville, des potentiels adjudicataires et des journalistes.  

Emerveillé aussi bien par la beauté architecturale que par les maquettes que les avantages qui résulteront de leur matérialisation, l'auditoire avait été attentif sur les caractéristiques techniques de ces ouvrages qui métamorphoseront le centre ville de Brazzaville. Les ouvrages présentés étaient aussi variés que complexes.

Il s'agissait, pour un premier temps d'un échangeur sur le boulevard Denis SASSOU NGUESSO, d'un viaduc de 508 mètres derrière la résidence présidentielle et d'un tronçon de la route de la corniche entre la Case De Gaulle et la mairie centrale. Au titre des avantages de ces projets, les techniciens d'Egis international avaient cité l'amélioration et la fluidité du trafic urbain dans la partie sud de Brazzaville, la sécurisation de la zone et la stabilisation du ravin du Tchad (vers le siège de l’actuel ministère de la défense).

La route de la Corniche fait partie du projet d'infrastructures routières de Brazzaville. Son aménagement le long du fleuve favorisera le désenclavement des grands axes du centre ville. Intègrent ce chantier, la création d'un ponton sur le fleuve pour l'usage de la Présidence, l'aménagement d'une marina, le réaménagement du site panoramique à proximité de la Case de Gaulle, la promenade paysagère tournée vers le fleuve.

A son point de départ, la route de la corniche sera une voie double et munie d'un aménagement linéaire de stationnement. L'échangeur, la route de la corniche et le viaduc créeront un aspect nouveau au centre ville, dignes des grandes cités touristiques du troisième millénaire grâce au giratoire qui sera traité comme un grand miroir d'eau et un autre qui marquera la transition entre la route existante et la nouvelle. L'ornement du ravin du Tchad par une succession de jeux de talus et de risbermes et la mise en place d'une scénographie lumineuse autour des giratoires renforceront cet aspect.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

plombier 26/03/2015 10:31

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf