Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 23:46
Entretien avec Clément Mierassa 1

 
Né en 1949, Clément Mierassa, est un homme politique de la République du Congo ; il est le Président du Parti Social-Démocrate Congolais (PSDC) depuis 1990. Il a été ministre du Commerce de 1991 à 1992 et ministre du Développement industriel de 1992 à 1993. Il a été candidat aux élections présidentielles de 1992 et 2009. 
Économiste et statisticien de profession, Clément Mierassa est aussi le Coordonateur du Mouvement Citoyen pour le Respect de l'Ordre Constitutionnel. 
De 1977 à 1984, pendant le monopartisme, il est le directeur du Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques.
Lors du congrès du parti unique, le Parti Congolais du Travail (PCT), qui se tient du 27 au 31 juillet 1984, Clément Mierassa fait partie du secrétariat du comité central.
Il en est exclu lors d'une session pléniaire du comité central, du 24 au novembre 1986, lorsqu'il est décidé de réduire le secrétariat de onze à huit membres.
Avec trois cents autres personnalités congolaises, Clément Miérassa signe une pétition publiée le 7 juillet 1990, dans laquelle le président Denis Sassou Nguesso est appelé à réunir une conférence nationale en vue de réformes politiques.
Au cours de la semaine qui suit, le gouvernement annonce qu'un complot visant à renverser Sassou-Nguesso a été découvert ; Clément Mierassa, ainsi qu'un autre signataire de la pétition, Auguste-Célestin Gongarad Nkoua, sont arrêtés.
La tentative de coup d'État est appelée le « complot téké » en raison de l'identité des comploteurs présumés. Le gouvernement insiste dans des déclarations publiques sur le fait que ces arrestations sont liées à la tentative de coup d'État, et non à la pétition.
Clément Mierassa est libéré au bout de quelques semaines, et s'engage alors ouvertement dans l'opposition au régime de parti unique. Il fonde un nouveau parti politique, le Parti Social-Démocrate congolais (PSDC).
Aussitôt après la restauration du multipartisme, il demande au ministre de l'Administration territoriale la reconnaissance légale du PSDC le 30 septembre 1990 ; d'après lui, son parti aurait été le quatrième (PCT non compris) à s'enregistrer auprès du gouvernement.
Au terme de la Conférence nationale souveraine qui se tient de février à juin 1991, Clément Mierassa est nommé ministre du Commerce et des PME dans le gouvernement de transition du Premier ministre André Milongo ; il reste à ce poste jusqu'en 1992.


Entretien avec Clément Mierassa 2


 

 

Après l'installation de Pascal Lissouba à la présidence, le PCT qui l'avait soutenu dans un premier temps, passe dans le camp de l'opposition. L'URD et le PCT contrôlent une majorité de sièges à l'Assemblée nationale, et cherchent à faire nommer Premier ministre la principale figure de l'opposition, Bernard Kolélas. Clément Mierassa rencontre Pascal Lissouba le 9 novembre 1992 pour lui demander de nommer Bernard Kolélas, mais le président refuse, et préfère dissoudre l'Assemblée nationale quelques jours plus tard.

Cette décision provoque une crise politique, résolue par la formation le 25 décembre 1992 d'un gouvernement d'union nationale dominé par l'opposition, sous la conduite du Premier ministre Claude Da Costa. Dans ce gouvernement, Clément Mierassa est ministre du Développement industriel, de la Pêche et de l'Artisanat.

En apaisant la coalition URD-PCT, le gouvernement Da Costa est censé stabiliser la situation politique et offrir les conditions appropriées à l'organisation d'élections législatives anticipées.

Celles-ci ont lieu en mai 1993, mais leur résultat suscite des controverses : la coalition soutenant Pascal Lissouba arrive en tête au premier tour, ce qui amène la coalition URD-PCT à dénoncer des fraudes et à boycotter le second tour.

Le 10 juin 1993, quatre jours après la tenue du second tour, Clément Mierassa demande à la Cour suprême de se prononcer sur la légalité de l'élection. La Cour estime que la publication des résultats du premier tour et l'organisation du second tour sont entachées d'illégalité.

Le président Pascal Lissouba nomme néanmoins un nouveau gouvernement sur la base de sa majorité parlementaire, mais la coalition URD-PCT refuse de l'accepter. S'ensuit une longue période de violence politique ; malgré la tenue d'un nouveau second  tour le 3 octobre 1993, les troubles se poursuivent pendant l'année 1994, faisant au total environ 2 000 victimes.

 

Le 30 juin 1997, quelques jours après le déclenchemet de la guerre civile de 1997, Clément Mierassa est arrêté par des soldats fidèles au président Pascal Lissouba. D'après certains témoignages, il aurait été torturé et son exécution aurait été ordonnée puis annulée par une autorité supérieure. 

Emission : Grand Format


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf