Mardi 16 mars 2010 2 16 /03 /Mars /2010 19:22

Vers la fin du statut de réfugiés pour les Congolais au Gabon

refugies-copie-1


Les Congolais refusent d’aller savourer "les délices" du chemin de l’avenir de SASSOU NGUESSO dans l'enfer du Congo Brazzaville

Les ministres des Affaires étrangères gabonais, Paul TOUNGUI, et le congolais, Basile IKOUÉBÉ, ont tenu une séance de travail le 25 février 2010 pour examiner le cas des réfugiés et demandeurs d’asile congolais au Gabon. Face au bilan mitigé des opérations de rapatriements volontaires, les deux parties ont décidé de planifier un chronogramme pour la cessation du statut de réfugié et de demandeur d’asile congolais.

Arrivés au Gabon après les guerres civiles de 1997, 1998 et 2000, les réfugiés et demandeurs d’asile congolais seraient aujourd’hui plus de 10 000 accueillis sur l’étendue du territoire gabonais.
Malgré les diverses opérations de rapatriement volontaire organisés en collaboration avec les autorités congolaises et le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR), nombre d’entre eux semblent préférer rester sur le sol gabonais avec les avantages que procurent le statut de réfugié.

Face à la persistance de cette situation, le ministre gabonais des Affaires étrangères, Paul TOUNGUI, et son homologue congolais, Basile IKOUÉBÉ, se sont rencontrés le 25 février dernier à Libreville pour trouver des voies de sortie à cet état de fait.
Au regard du bilan mitigé de l’Accord tripartite signé le 11 septembre 2001 par les gouvernements gabonais, congolais et par le HCR, les deux parties ont convenu de la nécessité pour le Gabon de déclarer la clause de "cessation du statut de réfugié et de demandeur d’asile congolais sous réserve de la mise en œuvre d’un chronogramme rationnel".
Les deux parties ont convenu à cet effet de réactiver la Commission tripartite à partir du mois d’avril, de commettre un sondage d’opinion pour déterminer les choix des réfugiés congolais. Ces derniers devront ainsi choisir entre le rapatriement volontaire, la régularisation des formalités d’immigration conformément à la loi gabonaise et la recherche avec la HCR des solutions alternatives.
Le ministre gabonais a par ailleurs réitéré à son homologue de la République du Congo, la nécessité de réactiver la Commission mixte (un cadre de concertation permanente au point mort depuis près de 20 ans) et celle d’ouvrir un consulat général à Franceville.
Au Gabon, le titre de réfugié confère à son détenteur de nombreux avantages comme l’exonération de titre de séjour, l’assurance maladie et la scolarité gratuite pour les élèves et les étudiants.

Selon des statistiques, près de 13 000 réfugiés vivent encore sur le territoire gabonais. Les réfugiés congolais étaient arrivés en masse au Gabon lors des guerres civiles qu’a connues ce pays en 1997, 1998 et 2000

Pénurie d'eau à la morgue municipale de Brazzaville

Incroyable, mais vrai ! A la morgue municipale de Brazzaville, l'eau en est venue à manquer, mercredi 10 mars 2010. Aussi, les familles éplorées qui voulaient inhumer leurs parents décédés, ont été contraintes d'acheter de l'eau minérale dans des bonbonnes de dix litres, pour procéder à la toilette habituelle des corps avant la mise en bière.

Les familles modestes ont dû chercher de l'eau dans des seaux ou des bidons, sous la pluie qui tombait sur la ville, en matinée.

Une telle situation, dans une ville abondamment arrosée, a fait monter d'un cran la colère des familles endeuillées. Elles se sont présentées à la direction des pompes funèbres. Mais là encore, personne ne pouvait leur proposer une solution alternative. A l'origine de cette pénurie, la caserne des sapeurs pompiers, qui fournit l'eau à la morgue, n'aurait pas rempli ses réserves.

A en croire les pompiers, un séminaire de deux jours auquel ils auraient participé, les a empêchés de s'acquitter, normalement, de cette tâche usuelle. Il est grand temps d'équiper les morgues en château d'eau ou en bâches à eau, pour éviter, à l'avenir, de sombrer dans de tels désagréments.

Un éco-garde tire sur une personne qui finit par mourir de sa blessure

 Le drame s'est passé dans la périphérie de Ndoki, un chantier de la C.i.b basé dans la Likouala, à une soixantaine de kilomètres de Pokola. L'un des éco-gardes ayant aperçu un individu qui tentait de s'enfuir à leur vue, a tiré sur ce dernier. Conduit à Pokola, le lundi 8 mars 2010, même pour des soins, l'infortuné, un ressortissant de la RDC, a succombé le lendemain, aux premières heures de la matinée, malgré l'intervention des médecins.

Ayant pris le véhicule des éco-gardes pour celui de la police, la victime qui, visiblement, n'avait pas de papiers sur lui, a préféré prendre la fuite, sans penser à la rapidité de l'éco-garde à appuyer sur la gâchette.

Une mort d'homme qui interpelle sur le comportement de ces gardiens des forêts qui tirent plus vite que Lucky Luke, sans réfléchir sur les conséquences de leur geste. Les cas similaires sont fréquents.

Même si l'imprudent éco-garde est, actuellement, détenu à la gendarmerie de Pokola, la population a manifesté une grande colère, après cette sanglante bavure.

Dans bien de cimetières privés, l'amateurisme des maçons énerve les clients

Dans bien de cimetières privés du Congo, les caveaux ne sont pas construits selon les règles de l'art. C'est le constat qui saute aux yeux dans ces cimetières, à Itatolo (Brazzaville). Les familles affligées demandent à inhumer leurs parents décédés dans ce cimetière. Le paiement est assuré à l'avance. Mais sur place, on est amer de constater que le travail n'est pas bien fait.

Trop de sable dans la fabrication des briques, pour économiser le ciment. Les briques ne sont donc pas solides. Les dalles sont coulées sans assez de gravier ni de fer. Conséquence: les caveaux ne résistent pas longtemps. En plus, l'espace entre les caveaux est réduit.

Les patrons des cimetières privés s'en défendent: gestion de l'espace et coûts trop élevés des matériaux de construction les obligent à cela. En tout cas, la municipalité devrait jouer un rôle pour faire respecter les normes dans la construction des caveaux.

Quand la pluie cause d'importants dégâts sur la route nationale n°2

La pluie qui est tombée, dans la nuit du lundi 8 au mardi 9 mars 2010, a provoqué une coupure de la route nationale n°2, à l'entrée de la ville de Gamboma, après le pont sur la Nkéni. Les eaux de pluie ont débordé sur la route, car, à cet endroit, les buses étaient bouchées et on n'a jamais pensé à les récurer.

La réaction du ministre des travaux publics, Emile OUOSSO, ne s'est pas fait attendre. Il s'est rendu sur les lieux, le jour même, pour voir l'étendue des dégâts et, le lendemain, la société Socofran a commencé la réparation de la route. La circulation automobile a ainsi été rétablie.

Voilà encore une conséquence de la négligence de l'entretien du réseau routier national. A quoi servent donc les recettes du péage ? Le fonds routier manque-t-il à son devoir de financer l'entretien de cette route?

Existe-t-il vraiment un comité au marché du Plateau des 15 ans ?

A vrai dire, ce n'est pas absurde de se poser une telle question. Car, comment comprendre qu'une décharge publique d'immondices ait été tolérée, juste à côté du pont du centenaire ?

Ce qui était, au départ, l'emplacement d'une poubelle de Pro Brazza posée au beau milieu de la rue, s'est transformé, en si peu de temps, en une décharge d'immondices qui, aujourd'hui, obstrue la chaussée.

A ce niveau, les automobilistes se disputent le passage avec les piétons, car la chaussée s'est rétrécie, à cause de cette décharge qui prend de l'ampleur, chaque fois que les vendeurs du marché y jettent les immondices. L'endroit est empoisonné par une odeur fétide.

Bientôt, la chasse aux sibisis (aulacodes) dans la cour de l'école Fleuve Congo

La cour de l'école primaire Fleuve Congo, à Talangai, l'arrondissement 6 de Brazzaville, est, peu à peu, envahie par de hautes herbes. Une bonne partie de cette cour est, déjà, recouverte d'herbes et, si l'on n'y prend garde, des aulacodes, cet animal prisé pour sa bonne chair, s'y inviteront.

Il ne restera qu'aux habiles chasseurs de s'organiser pour des parties de chasse.

Ajouter à ce décor, l'intrusion de reptiles, grenouilles, paramécies et autres criquets bruissant qui empêchent la bonne tenue des classes. La direction de cette école devait se réveiller pour rendre la cour de l'école propre et éviter aux élèves d'être exposés à des situations regrettables.

Par ailleurs, cette école récemment réhabilitée, mais où l'on n'a pas songé à ériger un mur d'enceinte, est à la merci des jeunes vandales du quartier, lors des rencontres sportives.

A la direction de cette formation scolaire de prendre les dispositions nécessaires pour la salubrité des lieux.

Par PatrickEric - Publié dans : Politique - Communauté : Les Amis du Congo Brazza
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf

Recherche

Partager

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés