Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 00:51

Kevin DIAFOUKA

diafoukakevinL'heure est venue où nous, Jeunesse congolaise et de partout dans le monde devons prendre notre responsabilité de veiller sur l'avenir de la nation congolaise qui est compromis par nos actuelles autorités.

Si hier, on ne s'en rendait pas compte, aujourd'hui avec les nouvelles technologies, plus personne ne devra dire qu’il ne savait pas, retroussons nos manches pour acculer nos autorités à restituer les Droits à qui de Droit pour qu'enfin progressivement le Congo Brazzaville revête sa démocratie et qu’il redevienne un pays comme les autres respectueux des règles et des lois.

Tous ces vieux-loups, tous ces pseudo-politiciens qui ne se soucient que de leurs propres intérêts et non de ceux de la nation, nous ne devrions plus les tolérer.

J'exhorte tout jeune congolais quel que soit son lieu de résidence à s'engager dans le combat. La Jeunesse Congolaise à le devoir de se dresser contre l’impunité, la corruption et l’affairisme clanique des prédateurs que le pouvoir de SASSOU NGUESSO a institués en système.

La Jeunesse Congolaise est a le devoir de rejeter la mendicité, le cadeautage, le chômage, le tribalisme et la précarité de masse qu’on lui propose comme plan d’avenir. Les fausses promesses faites, lors des mascarades électorales, n’y ont jamais rien changé.

Dans la réalité, sur tout le territoire du Congo Brazzaville, les jeunes des villes et des campagnes rament pour trouver des solutions aux problèmes de l’existence quotidienne : se nourrir, se loger, se soigner, se vêtir, se déplacer, faire du sport ou se cultiver tout simplement est devenu une mission impossible…

A aucun de ces niveaux, le bilan du régime de SASSOU NGUESSO, n’est glorieux. Seuls son clan, ses amis et ceux qui lui font allégeances accaparent les ressources de l’État pour s’en sortir. La corruption généralisée premier fléau national, les assassinats extrajudiciaires, les brimades tribales, le clientélisme, la prédation et le non-respect des lois par ceux-là même qui ne jurent que par la elles quand cela les arrange ont achevé de miner les institutions, de détruire nos valeurs et de cadenasser nombres de consciences.

La Jeunesse Congolaise, confrontée à la précarité et au chômage de masse, n’a plus foi au Chemin d'avenir, Nous ne voulons plus d'un Congo ou un jeune qui sort dernier des échoués dans une petite formation de logistique niveau Bac au havre (le frère des grands travaux Jean Jacques BOUYA) se retrouve être le plus jeune député au parlement congolais, pour défendre qui et quoi ?

Ces jeunes qui s'enrichissent à coup de forum indigne et magique de toutes sortes organisés à coups de millions de franc CFA en pure perte (forum pour la paix, forum des jeunes entreprises etc…) en venant distraire la diaspora congolaise de France, on n'en veut plus.

La révolution est proche au Congo Brazzaville

La maturité politique des Congolaise de l’intérieur et des Congolais de la diaspora va faire reculer toute forme d’autoritarisme. Les Congolais qui aiment le Congo militent avec ardeur pour l’érection d’une véritable démocratie dans leur pays, ils veulent soutenir des hommes d’États qui chercheront à convaincre et pas ceux qui se contentent de vaincre leurs adversaires par la ruse l’intimidation, le bakchich ou par la violence.

Nous sommes convaincus que le jour où le Congo Brazzaville devra inévitablement recouvrer sa liberté est en route. La République va amorcer la réforme politique avec un chef d’État enclin à protéger la vie de chaque Congolais, car il est absurde de sacrifier continuellement la vie d’un peuple et vouloir ensuite imposer le pouvoir aux survivants mécontents. C’est absurde.

Comment penser que des gens qui voient mourir les leurs sous les balles comme de simples gibiers dans la forêt se soumettent après ? Comment croire que les Congolais qui voient une classe politique minoritaire électoralement s’enrichir scandaleusement chaque jour face à un peuple démuni et clochardisé, qui pis est, incapable d’accéder à la consommation, ne se révoltent pas pour revendiquer ses droits ?

Au vu de l’évolution de la politique au Congo Brazzaville, il est permis de dire que la révolution est proche. Elle est en route et elle s’exprime déjà chaque jour. Il suffit d’être attentif ou de lire la presse pour se rendre compte. Son extériorisation prendra peut-être un peu de temps, mais le mouvement pour un nouveau Congo, débarrassé de ses tyrans et de ses bourreaux, est en marche et il est inéluctable

Nous ne voulons plus d'un Congo Brazzaville où tous les jeunes rêvent de l'Occident, les jeunes Congolais doivent rêver de leur Congo d’abord comme tous les jeunes de tous les pays du monde. Le Congo Brazzaville de SASSOU NGUESSO a fait de sa jeunesse des immigrés sous employés et sous utilisés dans les pays des autres faute d’être utilisé dans leur propre pays. Nous voulons d'un Congo Brazzaville qui fera de sa jeunesse des vrais patriotes.

Si le Congo Brazzaville change, il en sera redevable à sa jeunesse qui lutte pour la liberté et pour ses Droits. Le pouvoir de SASSOU NGUESSO veut toujours tout imposer et il pense qu’il peut tout contrôler. Il oublie que cette attitude est totalement rétrograde à l’heure de l’Internet, car plus rien ne peut plus passer inaperçu et plus rien ne peut arrêter la marche inexorable de l’histoire.

Mêmes si les sbires à la solde du tyran arrêtent tous les opposants, il restera toujours quelqu’un pour dénoncer. Ceux qui soutiennent une politique rétrograde et qui acceptent de tuer et de tirer ainsi la société tout entière vers le bas afin de mettre les Congolais au rythme des desiderata de SASSOU NGUESSO oublient hélas que le Congo Brazzaville est aujourd’hui reliée en temps réel au reste de la planète, que les Congolais n’ont plus peur, qu’ils ne peuvent plus être indéfiniment intimidés quelle que soit la méthode utilisée par le tyran et par ses hommes de main.

Il suffit pour s’en convaincre de regarder le nombre de gens branchés sur Internet même difficilement ou recevant les chaînes de télévision par satellite. Comment encore imaginer que le pouvoir congolais parvienne à taire la vérité ? Comment encore croire que les Congolais puissent accepter de se soumettre à la tyrannie et à la barbarie venue des ténèbres ?

Peuple congolais, soyons tous confiants et solidaires. Les hommes du pouvoir qui appauvrissent nos frères et nos sœurs, nos pères et nos mères et qui pillent notre Congo, n’ont pas une vie plus précieuse que celle des nôtres. Ils peuvent encore tout nous faire, mais ils n’arrêteront jamais en chacun de nous le désir de construire un Congo indépendant, un grand pays au cœur de l’Afrique, un pays digne, respectable et respecté par tous. 

Une révolution au Congo Brazzaville est possible

Mode d'Emploi

La Révolution arabe est venue donner raison à la thèse très simple que nous défendons depuis des lustres, et qui reste malheureusement encore inaccessible à la majorité des Africains, y compris à plusieurs intellectuels africains, mentalement prisonniers de l’Histoire coloniale ! A savoir que les dictateurs africains qui tiennent leurs peuples sous le joug de la dictature et de l’esclavage, sont de ce fait pire que leurs soutiens étrangers, et plus responsables des souffrances populaires.

Certains dictateurs africains (longtemps considérés comme de simples serviteurs) ont déployé l’armement de guerre et même bombardé des villes dans le but, non pas de défendre leurs "maitres" occidentaux, mais plutôt, de sauver leur pouvoir et leur règne : la vérité a éclaté à la face de tous.

Nous avions aussi toujours expliqué que notre libération dépend non pas de Paris ni d’aucun autre lieu occidental de pouvoir, mais uniquement de nous seuls et de l’attitude de notre Armée : aucune puissance étrangère ne pouvant se permettre de tirer sur une Armée nationale en communion avec son peuple, dans l’objectif de stopper une Révolution.

C’est donc dire que la balle ne se trouve dans le camp occidental. Et s’agissant par exemple d’un pays comme le Congo Brazzaville, la réussite de la Révolution dépendra aussi essentiellement de l’attitude de l’Armée qui refuserait par exemple de tirer sur sa population. Mais la révolution Congolaise est-elle opportune ?

D’abord cette révolution est nécessaire parce que la liberté et la démocratie ne dépendent jamais du bon vouloir du dictateur, de son fils, de ses filles, de ses neveux, de sa clique ou de son régime.

Ensuite il est plus que probable que ceux qui espèrent en une Alternance au sommet de l’État à l’échéance de 2016 ou au miracle électoral Congolais soient dans l’erreur : il n’existe pas de temps précis prévu pour réaliser une révolution. Et de mémoire, après ses 27 ans de dictature, monsieur SASSOU NGUESSO n’a jamais exprimé le désir de quitter le pouvoir au-delà de 2016.

Pire, un dictateur ne modifie pas la constitution au prix de centaines de morts pour ne pas envisager de se représenter à l’élection ni même de la perdre. C’est dire que comme par le passé, l’autocrate Congolais compte encore gagner les futures "élections", c’est-à-dire dans les conditions d’inégalité, de non transparence et d’escroquerie. C’est-à-dire encore de la même manière que ses homologues Ben ALI, MOUBARAK, SADDAM, MOBUTU, etc…

La présidentielle n’étant ici que simple reconduction au pouvoir ! Il ne devrait échapper à personne que tous ces dictateurs aujourd’hui chassés du pouvoir étaient bien des "élus" ou plus exactement des mal-élus. Le pouvoir SASSOU NGUESSO ne pourra donc convaincre que lui-même et ses partisans qu’il a été élu.

La réussite de la Révolution Congolaise ne dépendra pas de Paris ni d’aucun autre lieu de pouvoir occidental, mais uniquement des Congolais et de leur Armée. Avons-nous une armée capable d’imiter les bons exemples tunisien et égyptien ? Capable de refuser de tirer sur ses frères et sœurs ? De reconnaitre les revendications légitimes d’un peuple à l’agonie ?

Bien que certains "souverainistes" et autres "nationalistes" africains tentent actuellement, comme dans la crise ivoirienne et à tous les coups du reste, de puiser honteusement dans le registre du complot occidental, nous savons que ce désir de liberté et de démocratie émane des peuples eux-mêmes.

L’Armée Congolaise entendra-t-elle les cris de souffrance de son peuple ? Le peuple uni dans sa misère devra surtout éviter les attaques à caractère tribal ou identitaire ou même d’y céder.

Aucune ethnie au Congo Brazzaville n’est l’ennemie de notre peuple. L’unique adversaire, c’est un régime malfaisant et ses acteurs. Cependant les défections des personnalités du régime seront à encourager et à saluer.

Sont à proscrire: les messages de haine tribale ou de vengeance, la publicité des partis politiques ou de leurs leaders, les messages anti occidentaux : les Tunisiens et Egyptiens bien que conscients des soutiens occidentaux à leur dictateur ne se sont pas attaqués aux gouvernements occidentaux

Les manifestations devront être pacifiques, auto disciplinées, voire encadrées par l’Armée. Les casses sont à combattre. Les casseurs seront considérés comme les adversaires du peuple. Il est donc nécessaire de neutraliser d’éventuels casseurs professionnels du pouvoir dont les casses justifient toujours la répression du peuple.

Face aux manœuvres de division et de manipulation du pouvoir, la vigilance maximale sera impérative. La solidarité de toute la Nation, de toute la société et de tous les corps de métiers sera nécessaire : commerçants, leaders d’opinion, leaders politiques, parlementaires (y compris du PCT), avocats, médecins, magistrats, policiers, militaires, hommes de Dieu, chefs traditionnels, étudiants, chômeurs, associations de femmes, journalistes, etc…

La diaspora Congolaise comme toutes les autres diasporas devra se mobiliser. L’usage des nouvelles technologies d’information et la couverture médiatique auront toute leur importance. Dans la crise ivoirienne, certains intellectuels dirigés par leur émotion, avaient dénoncé l’ingérence étrangère alors favorable aux populations réprimées dans le sang par le pouvoir en place.

Nous estimons pour notre part, que seront les bienvenus tous les messages (venant de l’étranger) de soutien et d’encouragement au peuple Congolais et particulièrement les messages de condamnation internationale de l’éventuelle répression du dictateur Congolais.

Nous n’invoquerons pas pour notre part la non-ingérence et la souveraineté. Contrairement aux affirmations du dictateur Congolais en Mars 2011(interview à jeune Afrique), aller à une manifestation pacifique, ne signifie pas avoir choisi de mourir. Le droit de manifester n’est pas le droit d’aller à la tuerie sinon l’Occident aurait probablement moins de population, du fait de ses nombreuses manifestations quotidiennes. Une telle définition ne peut que provenir de la folie qui habite tous les dictateurs du monde.

Nous refusons de croire que l’armée Congolaise est constituée uniquement d’attardés, de barbares et de criminels. Le Congo Brazzaville et les autres pays de l’Afrique sub-saharienne ne devraient-ils pas se saisir de l’onde de choc tunisienne et de ce vent de liberté qui souffle partout dans le monde pour se libérer ?

En ces temps où les yeux du monde et de tous les médias internationaux sont braqués sur le mouvement de contagion révolutionnaire, et que s’exprime la solidarité active des peuples souffrants, faut-il croiser les bras? Ne faut-il pas à en profiter ?

A la suite de la Tunisie, si les Egyptiens avaient choisi de différer leur mouvement ou de fonder leurs espoirs sur l’échéance électorale à venir, il est fort probable qu’après les élections bidon, MOUBARAK, son fils et son régime seraient toujours aux affaires. Faut-il attendre les élections gagnées d’avance pour espérer chasser les dirigeants à vie ?

Ce mouvement de liberté traversant l’Afrique s’apparente à la seconde décolonisation et devrait lui dessiner un nouveau visage. Et il n’y aura qu’un seul vainqueur : le peuple souverain Congolais !

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf