Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 19:39

Le Soleil Brille Même Pour BIKOUTA alias Musi Kanda

luvuentendu.jpgS’il y’en a un qui pète les plombs c’est bien celui qui se sert de ce qu’il décrit comme un non évènement pour alimenter en abondance sa boutique. Marcel BIKOUTA alias Musi Kanda, alias Langangui, et tous les alias de son site. Quatre (4) réactions en une semaine pour un parti mort depuis 16 ans. Trois réponses à un droit de réponse. C’est le premier enterrement à rebondissement de l’histoire du Congo Brazzaville ! 
Quand on a pensé que l’UDR-Mwinda vivait et qu’on en fut un des stratèges durant 15 ans, on peut comprendre le chaos qui règne dans un tel esprit. Non, monsieur Marcel BIKOUTA, qui considère par ailleurs que l’honnêteté intellectuel c’est de se cacher derrière un pseudo, doit assumer son népotisme viscéral, ou attendre qu’un nouveau parent revienne le remettre en scelle.

Nous, issus de ces familles sans nom, de ces anonymes qui n’ont jamais compté plus qu’un instituteur dans leurs lignées, nous nous sommes engagés, corps et âmes, sacrifiant nos emplois et la quiétude de nos familles pour le Congo Brazzaville. Un chemin de croix qui doit passer – hélas – par l’épreuve de croiser le fer avec des fils à papa et neveux à tonton qui protègent sous des pseudos, des biens mal acquis à foison et autres compromissions incestueuses, persuadés d’être les sachant et les rentiers de ce pays.

Pas étonnant que le premier article de Mwinda sur le sujet du MCDDI la semaine dernière, que Marcel BIKOUTA le neveu de André MILONGO a pseudo-signé Langangui, ait été polycopié par Guy Brice Parfait KOLELAS le fils de Bernard KOLELAS qui le distribue aux quatre vents des rues de Brazzaville. Entre dynasties on se serre les coudes, n’est ce pas !

Lorsque le même BIKOUTA, Marcel comme le singlet, nous sort que le nom de la Dynamique "fait davantage penser à un orchestre de Matongué qu’à un parti politique", nous ne nous fatiguerons pas à lui répéter qu’il ne s’agit pas d’un parti politique puisque le pauvre doit coller au discours de son ordonnateur (et cousin de noblesse) qui veut qu’il en soit ainsi. Mais oser une telle ritournelle lorsqu’on a créé et dirigé un truc qui s’appelait UDR-Mwinda (orchestre folklorique ?), ça ne manque pas d’air.

Il faut dire que les orchestres il s’y connait. Surtout les orgues. De Staline. Il fallait le voir à Brazzaville dans les années fastes quand "Ya Milos" avec uniquement deux députés était au perchoir, pour donner la caution au régime qui bombardait à l’arme lourde les quartiers majoritairement peuplés des ressortissants du Pool. Quand aujourd’hui il critique ceux qui côtoieraient les supposés bourreaux d’une autre époque que la sienne, il n’y a que lui pour trouver ça drôle ou croire qu’il berne des gens.

BIKOUTA, Marcel de son prénom, comme le singlet, se croit futé. Après avoir affirmé l’inutilité du débat juridique qui a été à l’origine de la Dynamique pour la Renaissance du MCDDI, ce non évènement qui lui fait couler tant d’encre et explose la fréquentation de son site, revient pour demander ce qui distingue Hellot Matson MAMPOUYA de Guy Brice Parfait KOLELAS.

Que fera t-il de la réponse à votre avis si non affirmer avec la clairvoyance qu’il a témoigné à l’UDR-Mwinda, que la vérité est sûrement ailleurs et que lui la maîtrise ? Pathétique, vraiment pathétique. Mais comme il n’y a pas de réponse, je suis heureux de la lui donner.  

Je ne suis même pas au courant des projets portés par Hellot Matson MAMPOUYA ou Guy Brice Parfait KOLELAS, s’ils en ont. Honnêtement, je m’en branle à l’étape actuelle.

Le seul point sur lequel nous sommes d’accord c’est qu’il faut que nous allions rapidement au Congrès pour définir ce que nous voulons COLLECTIVEMENT, dans la confrontation des poids recueillis par les motions des uns et des autres. C’est d’abord un débat de forme. Une égalité des positions au Congrès.

Je concède au neveu de André MILONGO que lorsqu’on n’a jamais milité dans un grand parti comme le MCDDI, où on ne peut pas connaitre personnellement tous les militants ne serait-ce qu’à l’échelle d’une rue, il est difficile de saisir la primauté de ces questions. A l’UDR-Mwinda et autres mozikis du même acabit où Marcel BIKOUTA a fait ses classes, c’est un chef qui dit ce qu’il pense, quelques conseillers orientent son avis et comme dans un mbongui, on est tous d’accord.

Chez nous, Guy Parfait KOLELAS a pensé qu’il lui appartenait seul de décider de modifier les statuts, de composer les équipes de coordination au niveau local, communal ou national, de décider des alliances et des nominations, de décider des exclusions et nous avons dit non. Peu importe son argumentation ou le bien fondé du fond de sa pensée, il faut qu’il écoute les pensées des autres et qu’on les soupèse pour dégager la vision dominante et arrimer les visions secondaires au prorata de leur représentativité dans le parti. Cela se fait dans un Congrès et c’est cela qu’on nomme la DEMOCRATIE n’en déplaise à certain.

La question ne s’est pas tant posée du temps de Bernard KOLELAS parce que son charisme exceptionnel (notion inconnu des milosiens, mais ça se soigne ça aussi), et l’histoire même du parti, lui avait conféré rang de Congrès. Ceux qui avaient critiqué cette attitude et se sont écartés, sont d’ailleurs de retour. Ce n’est pas pour revivre les mêmes choses. Le leader charismatique disparu, il ne peut revenir qu’à un Congrès de définir le sens que doit prendre le parti ; c’est pourtant simple et clair à comprendre ? 
Pouvoir ou opposition, programme global de société, vision économique, positions face à la fin du mandat du président sortant, changement éventuel de constitution, présence ou non au gouvernement, justice ou amnistie, programme de société, présence ou non aux prochaines élections nationales, etc., ce sont les affaires du Congrès et des instances qui en seront issues. Ma pensée peut être majoritaire ou minoritaire là n’est pas le problème, c’est le jeu démocratique et ce sont là les règles édictées dans les textes fondamentaux du parti. 
Les férus d’actualité congolaise me connaissent suffisamment pour savoir que je ne serai jamais au service d’un homme et de son projet personnel, mais toujours au service du Congo Brazzaville avec ceux qui ont la même vision de son bonheur que moi, peu importe d’où ils viennent, et de qui ils sont les neveux et fils.

La politique ce n’est pas la guerre, bien au contraire, la politique a été inventée pour éviter la guerre et, c’est quand il n’y a plus de politique que les conflits naissent. Je n’ai pour ma part aucune ambition de jeter dans l’alima tous les enfants et petits-enfants de Denis SASSOU NGUESSO, je combattrais avec vigueur ceux qui en ont fait leur programme et l’unique motif de leur engagement politique ; depuis quand et dans quel pays punit on les enfants pour les fautes commises par les parents. Je n’ai de revanche à prendre contre personne et je ne suis pas un aigri. Comme je l’ai toujours clamé, je me bats contre un système politique qui tire notre pays vers le bas. C’est vrai, il faut un certain niveau d’analyse pour comprendre ça…
Mais lorsque Musi Kanda confond "renaissance" (nouvel essor) et "résurrection" (renaitre d’une mort), on comprend qu’avec un lexique politique aussi erroné, la lampe tempête synonyme de sous développement ait été choisi sous ses conseils comme emblème de leur parti. La suite on la connait : le peuple a cru que c’est le parti qui se destinait à les maintenir sans électricité. Quand aux clients de la SNE, voir ou entendre ce nom, sonne comme la promesse d’un archaïsme.

Marcel BIKOUTA aura beau invoquer la mort de cet astre qu’est le soleil à qui il reproche de lui avoir empêché de réaliser son destin, le soleil brillera pour tout le monde.

Quand à la supposée filiation avec Denis SASSOU NGUESSO, ça fait plutôt rire… lisez plutôt ce morceau choisit de manipulation "... Il apprendra ainsi que je suis la (maudite) fille naturelle (une batarde, comme on dit) d’un homme qui refuse obstinément à me reconnaître. D’où la haine inassouvie que je lui voue en le traînant sans cesse dans la boue. Je bosse dur pour subvenir à mes besoins, mais mon dictateur de père n’en a que pour mes demi-frères et sœurs ainsi que mes cousins qui accumulent, grâce à la manne pétrolière, de colossales fortunes en dormant. Mon pseudonyme cache en réalité une profonde blessure familiale dont je ne serai jamais guérie sans dédommagement juste et équitable". Pathétique n’est ce pas !

Ainsi donc le militantisme débridé de Musi Kanda serait motivé par des besoins aussi vils ?

La prochaine fois que je rencontrerais mon pseudo-ami Jean Dominique OKEMBA, je lui demanderais de faire taire Musi Kanda avec quelques billets de banque, je pense que la république n’en souffrira pas.

Soyons sérieux. Maintenant tout le monde se veut être le "batard" de Denis. On peut reproché à notre dictateur beaucoup de chose et je le fais aussi personnellement avec un certain acharnement ; mais on ne peut tout même pas l’accusé d’être le père de tous les bâtards ou bâtardes du Congo Brazzaville.

J’avais personnellement rencontré un "batard" de Denis SASSOU NGUESSO en aout 2012 à la maison d’arrêt de Brazzaville lors d’une visite à Maître Ambroise MALONGA. Outre sa ressemblance physique, le nommé Henri SASSOU NGUESSO m’avait exhibé des photos et des documents juridiques (reconnaissance de paternité, acte de naissance etc.) qui prouvaient sa filiation, ce qui m’avait motivé d’intervenir en sa faveur en menaçant quelques autorités de mener une campagne médiatique sur le sujet…; quelques jours plus tard Henri SASSOU NGUESSO était libre et, aujourd’hui il court les rues de Brazzaville dans sa grosse berline noire.

Notre frère ou sœur Musi Kanda qui vit en France depuis des années, haut fonctionnaire de l'administration Française ferait bien de me confier son dossier s’il veut être dédommagé pour guérir au lieu de passer son temps à noircir les pages Mwinda…

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf