Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 18:24

Anne Laure MampouyaAnne-Laure Mampouya est morte à 4 mois le 14 février 2013 d’une overdose de valium administré sous perfusion à la clinique Marianne situé en face de la gendarmerie de Bifouti par l’assistant du docteur Henry BANTSIMBA : monsieur Ghyslain MAVOULOU.

A ma demande, mon conseil Maître Philippe ESSEAU a initié une plainte devant la troisième chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Brazzaville.

La plus grande bagarre de ma vie ne fait que commencée.  

Anne-Laure MAMPOUYA ne devait pas mourir et pourtant Anne-Laure est morte le 14 février 2013 jour de la saint valentin à cause de la négligence d’un pseudo médecin qui a prêté le sermon d’Hippocrate non pas pour soigner et sauver des vies humaines mais seulement et exclusivement pour se faire de l’argent.

Non content de son salaire à l’hôpital public de la CNSS, le docteur Henry BANTSIMBA (c’est bien de ce margoulin qu’il s’agit), s’est associé avec un de ses amis pour ouvrir une clinique privée en face de la gendarmerie de Bifouiti à Brazzaville (la clinique Marianne) alors qu’il est interdit par la loi au Congo Brazzaville à tout agent de la fonction public de travailler dans le privée pour éviter les conflits d’intérêts.

Régulièrement, le petit docteur qui veut aussi rouler carrosse, déroute les malades qui viennent le consulter à l’Hôpital public vers sa clinique privée qu’il a pris le soin de mettre au nom de son associé pour contourner la loi.

Comme le petit docteur ne peut être aux deux endroits en même temps (à l’Hôpital public et à sa clinique privée), il soigne ses patients par téléphone en donnant des instructions même pour les cas graves, à ses associés et assistants. En clair, il soigne souvent par téléphone pour maximiser ses profits.

Anne-Laure MAMPOUYA est morte pour être née dans un pays qui a pour religion la mauvaise gouvernance. Un pays où le non respect des règles et des lois n’a aucune conséquence pour peu qu’on ait assez d’argent pour corrompre les autorités.

L’autorité de tutelle (le ministère de la santé) chargée des agréments et des contrôles ainsi que le Conseil de l’ordre des médecins sont bien au fait de ces situations de contournements indécents de la loi. Ces lieux de soins pompeusement nommés "clinique" ou "centre de soins" n’obéissent aucunement au cahier des charges énuméré par les autorités de tutelle.

Le Samedi 9 février 2013 Anne-Laure Mampouya fait de la fièvre, sa maman lui donne du Doliprane et la fièvre se calme. Le lendemain 10 février, Anne-Laure fait de la diarrhée à cause du changement de son lait, le docteur Henry BANTSIMBA est tout de suite alerté, il consulte Anne-Laure à la CNSS de Bacongo et prescrit un traitement.

Sa mère et son père ne le savent pas encore ; il reste à Anne-Laure 4 jours de vie.

En fait, le sort de Anne-Laure est scellé dès cette première consultation parce qu’elle est tombé sur un médecin qui ne pense qu’à l'argent que lui rapporte ses clients ou plutôt ses malades.

Après lui avoir administrer le traitement prescrit par le docteur Henry BANTSIMBA Anne-Laure ne fait plus de diarrhée ni de fièvre mais sa respiration est difficile, inquiète, sa mère téléphone au Docteur pour lui rendre compte de l’évolution des effets du traitement, celui-ci répond qu’il faut attendre au moins un jour pour voir tout le bénéfice du traitement ; nous sommes le 12 février 2013.

Il reste deux jours de vie à Anne-Laure

Le 13 février 2013, l’état de santé de Anne-Laure est stationnaire, pas de fièvre, pas de diarrhée mais toujours une respiration difficile, sa mère s’inquiète et continue à lui administrer le traitement. Le 14 février 2013, face aux pleurs incessants de Anne-Laure, sa mère décide de téléphoner encore au Docteur Henry BANTSIMBA qui lui conseille d’emmener la petite fille à sa clinique privée du quartier Bifouiti. L'arrêt de mort de Anne-Laure vient d'être signé

Etant indisponible, le docteur Henry BANTSIMBA rassure la mère de la fille que son associé s’occupera parfaitement de Anne-Laure ; sans le savoir, Anne-Laure et sa mère vont vers un mourroir ou plutôt l’abattoir : la clinique Marianne à Bifouiti

Dès l’arrivée, la mère de Anne-Laure a un doute sur les compétences de celui qui les accueille, l’associé du docteur Henry BANTSIMBA, monsieur Ghyslain MAVOULOU ; elle lui demande s’il est Pédiatre, celui-ci rétorque qu’il travaille au CHU de Brazzaville et que son associé le docteur Henry BANTSIMBA lui a dit exactement ce qu’il fallait faire.

Une brève altercation s’ensuit entre la mère de Anne-Laure qui voulait être transférer dans un autre hôpital et l’associé du Docteur Henry BANTSIMBA mais, face à l’état de santé de Anne-Laure qui respirait mal et pleurait sans cesse la mère cède.

Un prélèvement sanguin est effectué sur Anne-Laure, le prélèvement révèle un paludisme, une première transfusion de glucosé est administré à Anne-Laure pour la réhydratée; la petite semble retrouvé des forces et s’endort tout de suite sous la surveillance de sa mère.

Il reste à peine quelques heures de vie à Anne-Laure.

Dès la fin de la première transfusion l’associé du docteur Henry BANTSIMBA enchaine la seconde perfusion, panique dans la salle. Anne-Laure se réveille en sursaut elle bouge dans tous les sens, ouvre gros les yeux, se met non pas à pleurer mais à hurler, sa mère prise de panique demande ce qu’on a administrer à sa fille et exige à nouveau un transfert dans un autre centre hospitalier.

L’associé du docteur Henry BANTSIMBA, imperturbable tel un bon assassin reste insensible aux cris de douleur de la petite et demande à la mère de se calmer et d’attendre que la seconde perfusion fasse ses effets, en guise d’effet, cette seconde perfusion était entrain d’achever Anne-Laure.

Pendant les 10 minutes qu’avait durée le goutte-à-goutte de la seconde perfusion, l’assistant du docteur Henry BANTSIMBA passait son doigt sous la plante du pied de Anne-Laure comme pour voir si l’heure de la fin approchait, en fait il contrôlait le pouls de la petite.

Anne-Laure ne bougeait plus, sa respiration devenait sifflante et ce n’est qu’à ce moment que l’associé du docteur Henry BANTSIMBA décida d’accéder à la première demande de la mère et signa enfin l’ordre de transférer Anne-Laure à la clinique COGEMO pour être réanimer sous oxygène ; il était déjà trop tard pour Anne-Laure.

Dans le trajet qui les conduisit vers la clinique COGEMO, Anne-Laure allait de plus en plus mal, aux urgences de la clinique on indiqua à la mère qu’il n’y avait pas de Pédiatre présent et elle fût rediriger vers le CHU de Brazzaville.

Anne-Laure arrêta de respirer dans le trajet entre la clinique COGEMO et le CHU de Brazzaville qui ne put que constater la mort.

Il n’y a pas plus tragique que la mort d’un enfant sur lequel on a investit le meilleur de ce qu’on est capable de donner, Anne-Laure ne devait pas mourir, en tout cas pas ce jour là.

Anne-Laure laisse un vide que rien au monde ne pourra combler...

Anne-Laure était sous la surveillance médicale d’un pseudo médecin qui à pignon sur rue dès les premiers symptôme de la diarrhée. D’autres part, la diarrhée est la maladie la plus répandue dans le monde et chacun sait comment arrêter ou soigner une diarrhée.

Personne au monde ne m'empêchera de pleurer ma fille et le plus grand combat de ma vie vient de commencer pour punir les coupables. le pseudo docteur Henry BANTSIMA et monsieur Ghyslain MAVOULOU.

Anne-Laure ne devait pas mourir, en tout cas pas ce 14 février 2013, jour de la saint valentin.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

willy 01/04/2013 17:21


triste histoire,je souhaite un bon courage aux parents d'anne-laure mampouya,mais la guerre n'est pas finie,moi personnellement est également contre le systeme politique actuel(celui de sassou)
qui ne fait absolument rien pour protéger la vie des congolais(es). des centaines d'autres enfants vivent chaque jours la meme chose qu'a vecue anne-laure,mais: la lutta continua,victoria é
certa.

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf