Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 20:44

La Lettre du Continent N°641 du 30 Aout 2012

---------------------------------------

Forbes Afrique ou Forbes SASSOU ?

sassou_demon.JPGLancée à Brazzaville devant un parterre de personnalités ambiancé par la journaliste française Christine OCKRENT, la version africaine de Forbes s'apparente pour l'instant à une version congolo-congolaise du mensuel américain.

Portée par une maquette sur papier glacé, la première édition de Forbes Afrique (août-septembre) sent bon l'outil de communication à la gloire de Denis SASSOU NGUESSO. Un de plus...

L'ours de la revue en dit d'ailleurs long sur sa ligne éditoriale. Nommé en juillet, le PDG Lucien EBATA a travaillé, par le passé, à la direction du protocole national congolais lorsque ce département de la présidence était géré par Bonaventure ENGOBO et Michel ONDAYE, tous deux récemment remerciés car critiqués dans la gestion de certains fonds publics.

Mbochi originaire d’Ollombo, Lucien EBATA est surtout l’homme d’affaires qui grimpe dans l'entourage du chef, ce dernier cherchant à rééquilibrer les rapports entre les Mbochis d’Ollombo et ceux d’Oyo-Edou, son fief natal. A la tête de sa société de trading Orion Oil, basée à Kinshasa, Lucien EBATA s'est vu octroyer en mai deux cargaisons de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), qu'il a revendues au géant anglo-néerlandais Royal Dutch/Shell.

Le lobby de Brazzaville pour ce premier numéro n'étonne donc qu'à moitié. Entre les portraits (Yves-Michel FOTSO, Aliko DANGOTE…) et les publicités de sociétés locales comme Congo Invest Consulting, l'unique publi-reportage consacre six belles pages au président congolais, maître de cérémonie pour le lancement du magazine, le 24 juillet à Brazzaville, devant de hautes personnalités politiques françaises venues en Airbus 319 VIP (LC nº640).

Modestement intitulé "Congo-Brazzaville : l'aube nouvelle", cette publicité alterne, comme il se doit, propos dithyrambiques envers SASSOU NGUESSO et constats édifiants. Exemple : "De retour aux affaires depuis 1997, Denis SASSOU NGUESSO a travaillé essentiellement à redonner l'espoir de vivre à ses quelque 3 millions et demi de compatriotes". Abandonnées à leur sort, les victimes des explosions du 4 mars ont effectivement pu s'en rendre compte…

-----------------------------------------------------

SNPC : promotions post-législatives

Conforté par la récente parodie de législatives, le président Denis SASSOU NGUESSO a procédé à quelques changements au sein de la SNPC.

En attendant un remaniement ministériel annoncé à la rentrée, Denis SASSOU NGUESSO a quitté Brazzaville, le 18 août, juste après la célébration du 52e anniversaire de l’indépendance, pour Malaga (Espagne), où il doit séjourner une vingtaine de jours pour des vacances médicalisées.

Au lendemain des élections législatives très largement remportées par le Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir), le chef de l'Etat a remanié l’organigramme de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) dans la perspective du départ de son fils Denis Christel SASSOU NGUESSO, dit "Kiki", chargé du trading au sein de la société publique, après sa victoire au scrutin législatif à Oyo par 100% des voix (LC nº640).

Proche du fils du chef de l'Etat, Hugues BOUYA, ex-cadre de la Banque commerciale internationale (BCI) à Brazzaville, devient le nouveau directeur financier de la société pétrolière. D'ethnie mbochi comme SASSOU NGUESSO, il succède à Jean-Jacques MAKAYA qui rejoint la Congolaise de raffinage (Coraf) en tant que directeur administratif et financier à la place d’Alain OKOÏ, le frère aîné du général Guy OKOÏ, lui-même annoncé comme le futur chef d’état-major des Forces armées congolaises (FAC). Pour sa part, Alain OKOÏ remplace Hilarion BOUNSANA à la tête d'une filiale de la SNPC, la société Ilogs.

Poste stratégique nouvellement créé au sein de la société nationale, la direction des approvisionnements est confiée à Christian IBATA. Originaire du département de la Cuvette (Nord), ce dernier est proche de Claudia SASSOU NGUESSO, chargée des relations publiques de son père et nouvellement élue députée à Talangaï, dans le 6e arr. de Brazzaville.

BLAISE ELENGA (Eminence conseils) : Conseiller juridique au sein de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) jusqu'en 2011, avant d'être chargé de la distribution, Blaise ELENGA, 52 ans, devrait quitter la compagnie pour diriger, fin 2012, Eminence conseils. Créé par son frère cadet, l'avocat Anatole ELENGA, ce cabinet basé à Pointe-Noire devrait se spécialiser dans le secteur pétrolier.

-------------------------------------------------------------

DEVINETTES

Hyper-ministre congolais en mission à Paris

Quelle fut la mission exacte que le délégué général congolais aux grands travaux avec rang de ministre, Jean-Jacques BOUYA, a effectuée à Paris, fin août, avant de voyager en Italie et en Turquie ?

Méfiances ministérielles au Congo Brazzaville

Pourquoi les ministres congolais originaires du Pool (Sud Congo), Claude Alphonse NSILOU (construction) et Parfait KOLELAS (fonction publique), n'ont-ils pas assisté au dîner dansant offert par le président Denis SASSOU NGUESSO le 15 août 2012, jour anniversaire de l'indépendance du Congo Brazzaville, à Kinkala, chef-lieu de ce département ?

Messe post-mortem à Brazza ?

L'Etat congolais va-t-il organiser - et prendre à sa charge - les obsèques des victimes des explosions du 4 mars, dont les dépouilles sont encore bien visibles dans deux containers frigorifiques toujours stationnés dans l'enceinte du CHU de Brazzaville ? Mystère…

-----------------------------------------------------------

Afrique/France : Hollande rattrapé par la realpolitik africaine

François Hollande n'escamotera pas la situation des droits de l'homme au Congo Kinshasa lors de son déplacement à Kinshasa, du 12 au 14 octobre, pour le sommet de la francophonie. Sa visite souligne cependant les premières incohérences du PS en matière de politique africaine.

Posture diplomatique à géométrie variable : François Hollande, qui a ouvertement boycotté en juin l'Euro 2012 de football en Ukraine, au nom du respect des droits de l'homme, assistera au 14e Sommet de la francophonie organisé du 13 au 14 octobre à Kinshasa.

Des milliers de kilomètres séparent les deux pays, mais aucun en matière de libertés publiques. Outre la résurgence d'une rébellion dans l'Est, le chef de l'Etat français débarquera dans un Congo Kinshasa où - coïncidence avec la préparation du sommet ? - les exactions se multiplient depuis plusieurs semaines.

Le 28 juillet, le secrétaire général adjoint de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marie Vianney KABUKANYI, a été enlevé avec son frère par des agents de l’Agence nationale de sécurité (ANR) et transféré dans les locaux de la Police d’intervention rapide.

Fin août, le même corps dévoué au président Joseph KABILA a encerclé les villas des principaux responsables de ce parti dirigé par Etienne TSHISEKEDI, qui considèrent "la venue des chefs d’Etat au Sommet de la francophonie comme un geste d’hostilité vis-à-vis du peuple congolais".

Ce n'est pas tout. Depuis sa disparition le 27 juin, l’ancien ministre des mines et président de la Démocratie chrétienne, Eugène DIOMI NDONGALA, proche de l'UDPS, n'a toujours donné aucun signe de vie.

Pour l’avocat George KAPIAMBA, président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice, la disparition de l'opposant vise précisément à le réduire au silence pendant les préparatifs du sommet.

Preuve de l'embarras et de la cacophonie sur ces questions au sein du Parti socialiste (PS) : le 27 août, le secrétaire national à la coopération et député des Français de l'étranger, Pouria AMIRSHAHI, a justifié mordicus le déplacement de François HOLLANDE sur son blog : "Pour défendre les principes de liberté et d'Etat de droit".

Un mois plus tôt pourtant, le 26 juillet 2012, un communiqué officiel du PS signé de Jean-Christophe CAMBADELIS, secrétaire national à l'international, conspuait la visite de deux anciens premiers ministres de Jacques Chirac à Brazzaville, "dans un pays classé à la 154e place sur 180 de l'indice de corruption de l'ONG Transparency International". Or, la RDC est située en 168e position. Cherchez l'erreur…

Cambadélis et la mémoire sélective sur la Françafrique

Secrétaire national du Parti socialiste (PS) chargé de l'Europe et de l'international, Jean-Christophe CAMBADELIS a commenté la visite de Jean-Pierre RAFFARIN et de Dominique de VILLEPIN, le 24 juillet 2012 à Brazzaville (LC nº640), en s'en prenant à la Françafrique.

Un communiqué au vitriol intitulé "Françafrique : à droite, on y croit encore" évoque "une visite inopportune dans un pays classé par Transparency International à la 154e place mondiale".

Question déplacement, le responsable du PS aurait-il oublié les voyages qu'il a effectués ces dernières années dans la Côte d'Ivoire de Laurent GBAGBO, pourtant formellement black-listé par son parti ? Le dernier en date, le 16 octobre 2010, s'est déroulé en pleine campagne présidentielle ivoirienne.

Jean-Christophe CAMBADELIS, faut-il le rappeler, est marié à Héloïse TARRAUD, directrice des relations extérieures de L'Alliance 7.

Cette fédération regroupe dix syndicats français de l'agro-alimentaire, parmi lesquels celui du chocolat et celui du café dont Héloïse TARRAUD est, par ailleurs, la directrice déléguée. Mais il n'y a bien évidemment aucun rapport avec les voyages de son époux chez le principal producteur africain de café-cacao…

---------------------------------------------------

Medef

Le Medef et Denis SASSOU NGUESSO filent le parfait amour. Après la visite du président congolais en février à son siège parisien (LC nº629), l'organisation patronale française organise une mission d'hommes d'affaires du 24 au 27 septembre à Brazzaville et Pointe-Noire.

Comme il se doit, celle-ci sera pilotée par Patrick LUCAS, inusable président du comité Afrique du Medef. Les hommes d'affaires français prendront leurs appartements à l'Olympic Palace de la capitale congolaise après leur arrivée par le vol AF 896. Puis petit débriefing par l'ambassadeur de France, Jean-François VALETTE, et son conseiller économique Michel DHE.

La délégation s'entretiendra avec le président congolais le 25 septembre 2012 en fin de matinée, non sans avoir rencontré plusieurs ministres avant et après cet entretien.

Jean-Jacques BOUYA (grands travaux), Rodolphe ADADA (développement industriel), Adelaïde MOUGANY (PME-PMI), Claudine MOUNARI (commerce), Gilbert ONDONGO (finances) et Alain AKOUALA-ATIPAULT (zones économiques spéciales) sont déjà short-listés.

Le 26 septembre à midi : départ pour Pointe-Noire sur Boeing 737-300 d'Equatorial Congo Airlines. Cette compagnie est très bien placée sur la liste noire de l'Union européenne (UE), mais "l'assistance technique de ce vol est assurée par la Lufthansa" s'empresse de préciser le Medef dans son programme, dont La Lettre du Continent s'est procuré la copie. Rassurant ?

Après avoir rencontré les autorités portuaires et le secteur privé local, les patrons chouchoutés s'envoleront directement pour Paris depuis la capitale pétrolière. Cette fois-ci par vol AF 833 !

------------------------------------------------------

Toyota veut s'offrir le joyau CFAO

Après l'acquisition début août d'un tiers du capital de CFAO, le japonais Toyota entend racheter l'ensemble du groupe basé à Sèvres, et historiquement présent en Afrique.

Quasiment passée inaperçue, l'opération bouscule sérieusement le landernau économique franco-africain. Le 2 août 2012, le groupe Toyota Tsusho Corp. (TTC) a acquis 29,8% du capital de CFAO. Cette prise de participation a été suivie, le 28 août 2012, par le dépôt d'une offre publique d'achat (OPA) amicale sur l'ensemble du capital.

Théoriquement, le seuil inférieur des 30% ne permet pas d'effectuer une telle opération. Mais TTC s'est assuré d'obtenir les quelque 12% du capital que l’ancien actionnaire principal, le groupe PPR de François PINAULT, avait conservé après l'introduction en Bourse de CFAO en 2009.

Au sein du conseil de surveillance de CFAO, qui doit se réunir le 4 septembre 2012, l'expectative est de rigueur. Sont surtout attendues les intentions stratégiques de TTC, qui doit déposer son offre argumentée devant l’Autorité des marchés financiers (AMF) d’ici le 15 septembre 2012.

A supposer que les ambitions du groupe japonais se concrétisent, CFAO serait alors valorisé à plus de 2,3 milliards €. TTC serait déjà en terrain connu, étant le partenaire historique de CFAO, distributeur exclusif de cette marque dans une vingtaine de pays d'Afrique de l'Ouest/centrale et dans les DOM-TOM.

Reste à savoir si cette opération ne cache pas les velléités de Toyota de démembrer ultérieurement l'enseigne française pour ne conserver que la branche automobile, de loin la plus rentable.

----------------------------------------------------

Non inclus dans ce numéro de la Lettre du Continent

Pilatus lâchée de toutes parts

Le PDG de la société Pilatus, Abbas YOUSSEF, n’arrive pas à payer à temps ses contractants en vue d’un forage en fin d’année. Par ailleurs, SPTEC, qui devait lui trouver des partenaires, aurait jeté l’éponge.

La société Pilatus, dirigée par Abbas YOUSSEF, opératrice du permis de Ngoki dans la région de la Cuvette au Congo Brazzaville, ne devrait pas pouvoir honorer sa promesse de forer avant la fin de l’année. Plusieurs sources au ministère du pétrole à Brazzaville font part de l’incapacité de Pilatus à payer les travaux de gros œuvre pour préparer ce puits.

D’à peine quelques centaines de milliers de dollars, ceux-ci sont indispensables pour que la société de forage puisse accéder à la zone. De même, l’impossibilité de décaisser une avance à la compagnie Caroil, approchée pour ce travail de forage, rend les cadres du ministère pessimistes. Or, en 2011, le ministre congolais du pétrole, André-Raphaël LOEMBA, avait conditionné le renouvellement du permis de Ngoki pour Pilatus à un forage en 2012. Abbas YOUSSEF aurait donc désormais le couteau sous la gorge et pourrait rapidement perdre sa licence.

De plus, le cabinet de consulting parisien SPTEC, mandaté en juin par Abbas YOUSSEF pour trouver des partenaires sur Ngoki (AEI nº680), aurait récemment dénoncé son contrat et ne travaillerait plus pour l’homme d’affaires émirati.

Si SPTEC, dirigé par l’ex-vice-président de Sonatrach, Mustapha FAÏD, n’a pas confirmé cette information, il semble bien que le nombre des soutiens de Pilatus s’amenuise à Brazzaville. De même, l’ex-PDG d’Elf, Loïk Le FLOCH-PRIGENT, qui a travaillé pour Pilatus avant de se brouiller avec Youssef, chercherait à reprendre le permis.

Le FLOCH-PRIGENT peut compter pour ce faire sur ses séjours réguliers dans le pays et sur sa proximité avec le président congolais Denis SASSOU-NGUESSO.

---------------------------------------------------------

Vente de Passeport à Brazzaville

Une décision du gouvernement de SASSOU NGUESSO Denis avait été promulguée instituant la délivrance sans frais du Passeport à tous les citoyens Congolais, depuis plus d'une année.

Mais, comme à la suite de toutes les décisions de SASSOU NGUESSO Denis qui a perdu le sens de toute réalité, un véritable commerce s'exerce au sein de la Direction Générale de l'Immigration.

En effet, il est courant de se présenter devant tout bureau des services de l'immigration et être reçu par les intermédiaires des Colonels desdits locaux en quête de clientèle ; chacun peut d’ailleurs vérifier ces faits à Brazzaville.

En fait, le passeport congolais n'est plus délivré depuis les demandes d'Avril 2012 pour deux raisons officielles :

-      Rupture de "Cartons" et,

-      Panne de l'imprimante centrale

Ainsi donc, ne peut se voir octroyer le passeport que le citoyens congolais disposant de la somme de 100.000 FCFA Et cela est presque officialisé et institué dans les officines de l'immigration.

Un Colonel aux caractéristiques physiques suivantes est particulièrement recommandé pour obtenir rapidement un passeport

-      Petite taille

-      Crane rasé ou chauve

-      Boiteux des membres inférieurs

Dans nos prochains post, nous diffuserons leurs noms ainsi que leurs caractéristiques physiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf