Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 08:28

20 ANS APRES LE GÉNOCIDE RWANDAIS, LES ARTISTES PASSENT A L’ACTION

Edgar SEKLOKALe 7 avril 2014, KIGALI a commémoré les trois mois noirs de 1994. Entre avril et juin 1994, près de 1 000 000 de personnes sont exterminées dans l’indifférence générale au Rwanda : le massacre des tutsi.

20 ans après, les artistes se lèvent pour dire, crier, écrire, montrer pour ne pas oublier, pour panser les plaies, recoller les tissus, laver le linge sale en famille et construire l’avenir.

Pour le souvenir et ne pas oublier, voici les œuvres les plus rigoureuses.

Retour sur quelques films

- « Les dames de la colline » Un film de Chloé BABAUD et Boris DIOP (fiction)

- « Quelques jours en avril » Un film de Raoul PECK (2004) (fiction)

- « Rwanda pour mémoires » De Samba Félix NDIAYE (documentaire)

- « Matière grise de Kivu Ruhorahoza » (Fiction, 2012)

- « Examen d’État » de Dieudonné HAMADI

Les livres

- « Murambi, le livre des ossements » De BOUBAKAR Boris Diop, 2014 (fiction)

- « Un destin rwandais » de Christophe CALAIS ; Edition NEUS, 2014

- « Ce que murmurent les collines » de Scholastique MUKASONGA, Nouvelles éditions Gallimard, 2014

- « Les grands lacs et après » ; revue Africultures. Harmattan 1998.

- « Rwanda 2000 : mémoires d’avenir » ; revue Africultures. Harmattan 2000.

-----------------------------------------------------------------------------------

Un peu de poésie

« Je ne veux pas mourir pour rien »

Edgar SOKLOKA (chant d’encre)

Je veux une chanson-mémorial

Cicatriser la plaie morale

Je veux que le futur se souvienne

Comment les colons se soutiennent

Comment Paris comment Bruxelles

Comment la vérité se muselle

Je veux qu'on rie de leur silence

Comme l'humour d'Atome sur les planches

Je veux qu'on soulage les rescapés

Par des sculptures escarpées

Témoignages moulures

D'un printemps de souillures

Certains se reprochent d'être en vie

Suscitent leur suicide

Je veux qu'ils tuent le mortifère

Dans des galeries-photos de colère

Chorale d'ossements qui s'empilent

Gospel d'avril des mille collines

Je veux qu'on joue les opéras

D'une centaine de jours d'omerta

On ne sauve que la peau du Blanc

Turquoise, la couleur de mon sang

Peintures sutures de nos stigmates

Je veux des toiles de Bruce Clarke

Chorégraphe de chefs d'œuvre

Je veux que tu te mettes à l'épreuve

Entre mouvements et positions

Compose la danse d'une rémission

Je ne veux pas être mort pour rien

Je veux qu'on exorcise le Rwanda

N'oublie jamais

Un cri ne s'écrit pas ailleurs

Que dans l'art.

----------------------------------------------------------------------------------

PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE FEUX DE BRAZZA ET FESTIVAL NATIONAL DE NGUGU

Feux BrazzaUne importante délégation du Festival populaire et international des Musiques (Feux de Brazza) s’est rendue à Kinshasa en république Démocratique du Congo, le vendredi 28 mars 2014.

Elle répondait ainsi à l’invitation des organisateurs du Festival National de GUNGU (FESNAG) dans le but de conclure un accord de partenariat qui doit permettre à ces deux associations de mutualiser leurs efforts dans l’organisation de leurs festivals respectifs.

La délégation congolaise conduite par M. Hugues Gervais ONDAYE directeur général de Feux de Brazza et composée des cadres de cette organisation parmi lesquels : José Cyr EBINA, Yvon Adelard, Flore BIANGANA, Marie Blaise KOUKA, René BOBALA assistant administratif, Samson OBI Assistant au directeur de la communication Albert EBARA dit NA-MBON, griot, a été accueillie au Beach NGOBILA par l’honorable FASO MUSHINGO Célestin, coordonateur du FESNAG.

La délégation a été reçue tour à tour par le ministre de la culture et l’ambassadeur du Congo en RDC. Les entretiens qui ont eu pour cadre le siège de la FESNAG, situé dans la 9èmè Rue n° 466 dans la zone de LIMETE, se sont déroulés en deux phases.

La 1ère phase, relative à l’organisation des ateliers, a connu trois communications. Pour la partie congolaise Madame Marie Blaise NKOUKA a exposé sur le thème de l’élaboration et la gestion d’un plan de communication avant de permettre à Mr. Hugues Gervais ONDAYE de développer dans sa communication, sur la gestion des risques liés à un événement.

Après ces communications fortement appréciées par les participants, le tour est revenu à Mr, FASO, coordonnateur du FESNAG, de présenter le festival National de GUNGU et de développer son historique depuis sa fondation en 1925. 

Hugues ONDAYEEn effet le festival National de GUNGU est une association de promotion socioculturelle traditionnelle et touristique initié par NGANGA MUKANDA, pour l’auto développement de ses milieux de production. Il vise la sauvegarde et la revalorisation du patrimoine culturel ancestral ainsi que la promotion touristique, sociale, et économique de ses sites de production.

Il date de 1925 et connait à ce jour, quatre cycles évolutifs, auxquels correspondent des objectifs précis depuis la période coloniale jusqu’à nos jours et dont les objectifs poursuivis sont les suivants : revaloriser la culture ancestrale originale rescapée de la tracasserie coloniale belge.

Promouvoir la culture traditionnelle pende de GUNGU afin de favoriser l’auto développement de ce territoire. Cette révélation pathétique a intéressé particulièrement les congolais qui poursuivent les objectifs similaires avec Feux de Brazza.

Après cette phase d’échanges et de concertations, les deux parties ont convenu d’assumer la promotion mutuelle de la culture traditionnelle par l’échange d’expérience. Ainsi M. Hugues Gervais ONDAYE, directeur des Feux de Brazza et Me Anne GIZENGA MBUBA, présidente du FESNAG, ont signé devant le ministre de la culture et autres notabilités du pays, l’accord de partenariat qui doit désormais permettre le développement des relations culturelles entre les deux festivals.

A titre indicatif il a été conclu par exemple la formation commune des experts de leurs organisations respectives et les voyages des groupes traditionnels des deux rives du fleuve Congo à chaque édition des deux festivals.

Pour sceller ce grand mariage, les deux délégations se sont rendues à Mbouma, au domicile du patriarche Antoine KINZENGA où un chaleureux accueil leur était réservé. Après les présentations des civilités au patriarche, premier ministre honoraire de la RDC, la délégation a eu droit à une visite guidée du musée d’arts traditionnels se trouvant dans les locaux du patriarche.

La délégation congolaise a regagné Brazzaville le samedi 29 mars 2014 en fin d’après midi, avec un  sentiment légitime de pleine satisfaction.

--------------------------------------------------------------------------------------------

LE VENDREDI DU LIVRE ET DU THÉÂTRE

ThéatreOn relève un véritable engouement, s’il en faut, de la part du public pour ces journées culturelles et la salle de conférence de la Préfecture de Brazzaville qui accueille cet évènement grouille, chaque vendredi, de quelques bonnes dizaines de spectateurs qui ont soif de découvrir ou de redécouvrir la culture congolaise à travers les œuvres des écrivains ou les spectacles qui sont donnés alternativement avec la présentation des ouvrages programmés.

Ainsi, le vendredi 28 Mars 2014, on a eu comme menu la présentation de l’ouvrage de Jessy Loemba, Chronique d’un destin manqué, qui ressemble à n’en point douter, à une véritable autobiographie de l’auteur car la lecture du livre vous entraîne inévitablement dans les arcanes de la vie de Jessy Loemba lui-même.

Situé entre le récit et le roman, l’ouvrage vous plonge dans l’univers même de la vie quotidienne de tout jeune enfant grandissant sous la férule d’un père autoritaire et qui voudrait que son rejeton fasse ses quatre volontés. L’auteur raconte, dans un style sobre et dans une écriture suffisamment accessible, comment son père a voulu faire de lui tour à tour un ingénieur ou un médecin mais sans succès puisque les potentialités naturelles de l’enfant l’inclinaient plutôt vers des études littéraires, donc aux antipodes mêmes du destin que le père avait imaginé pour son fils  et voulait à tout prix traduire dans les faits.

En tout cas, point n’est besoin d’être un grand psychologue pour se rendre compte que Loemba retrace les péripéties de sa propre vie.

Dans ces conditions, à quoi cela servait-il de mettre tous ces « lecteurs », j’allais dire tous ces « analystes » au podium pour parler d’un ouvrage qui ne nécessite pas outre mesure des efforts intellectuels poussés pour en saisir la substance ?

Quatre en tout : le présentateur et trois autres, des étudiants de la Faculté des Lettres de l’Université Marien Ngouabi qui, du reste, ont fait chacun un travail de lecture qui se recoupait forcément avec celui de tous les autres. C’est ici donc le lieu de  souligner que les organisateurs de ces journées littéraires, qui ne manquent certainement pas d’intérêt, devraient réfléchir à une organisation plus intelligente de ces séances d’échange pour que, véritablement, ils soient des rendez-vous du donner et du recevoir.

Disons par ailleurs que des rendez vous culturels de ce genre n’ont pas besoin de tout le protocole dont on les entoure et qui les font ressembler plus à des tribunes politiques qu’à des occasions d’échange entre amoureux de la littérature et du théâtre.

S’agissant du théâtre justement, les organisateurs devraient songer à mettre, dans la salle de la Préfecture, les conditions permettant la production de spectacles de théâtre dignes de ce nom, de même qu’ils devraient songer à discipliner le public et à éduquer le personnel qui gère ladite salle.

Que ne fut pas notre stupéfaction, en effet, de voir l’une des employées chargés de gérer le matériel de la salle faire irruption sur scène, pendant qu’une troupe s’y produisait, simplement pour aller chercher un panier qui devait servir à recueillir la collecte du jour !

Artistiquement vôtre !

--------------------------------------------------------------------------------

ANNONCES : Quelques dates importantes à retenir

Samedi 12 avril de 2014 de 18h30 à 21h30 à l’IFC

Cérémonie de remise des « Sanza de M’foa », sous le patronage de madame la conseillère du Président de la République, chef du département de la culture et des arts.

Du 14 avril au 14 juin 2014

Rhodes Sheba MAKOUMBOU, anime une exposition-vente de ses œuvres aux « Dépêches de Brazzaville » (à côté du petit marché de la PV)

Mardi 12 août 2014

Célébration officielle des 50 ans de la création des « Bantous de la capitale » à Brazzaville.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf