Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 18:03

TRANSCRITION DUDISCOURS DE GUY BRICE PARFAIT KOLELAS

Dans le cadre des rencontres avec les militants du « MCDDI », Parfait kolélas, (fils du Feu Bernard kolélas, fondateur du « MCDDI ») évoque les raisons de sa rupture avec le « PCT » de Sassou et donne son avis sur le changement de la constitution.
(...)
Je suis heureux du plus profond de mon cœur d'être parmi eux. je suis venu ici vous présenter la vérité du défunt Bernard Kolélas.
Mesdames, Messieurs,
Nous sommes ici parce que nous avons accepté de faire de la politique pour notre pays, le Congo. La politique au Congo demande beaucoup de courage et ça entraîne parfois la mort. 
Lorsque je suis né des entrailles de ma mère (porteuse des jumeaux) et de mon père Kolélas, nous avons scellé une alliance pour s'intéresser à la politique du Congo. Nous ne pouvons pas vendre notre âme pour trahir le Congo. 
Il y en a qui ont la mémoire courte, il y' en a qui sont morts brûlés. Malgré tout cela, nous avons tout pardonné, puisqu'on nous a demandé de mettre de l'amour entre toutes ses forfaitures. 
Et depuis, nous fléchissons nos genoux pour demander pardon en les suggérant de bien construire le Congo.
Le Congo doit être construit dans toute l’honnêteté possible. Les difficultés politiques viennent de loin, ceux qui ont signé les alliances avec le « PCT » sont morts, sans dire ce qu'ils en savaient et ne nous n'ont pas léguer les bases ou les secrets de cette alliance. Nous qui avons cet héritage, nous 'allons pas vendre notre âme.
Ce n'est pas parce que je suis au gouvernement de monsieur Sassou, que je dois me taire : C'est la vérité de notre culture Kongo. Nous ne pouvons pas accepter n’importe quoi ! C'est moi le président du « MCDDI » qui vous parle, c'est pas la peur qui doit vous guider, on vous intimide au cas où vous diriez « NON », Sassou va vous tuer, pourquoi devra-t-il vous tuer ? Nous sommes en démocratie et la démocratie c'est la liberté de parole. 
Le président Kolélas qui avait crée ce parti avait dit, la graine du communisme ne germera jamais au Congo dans le combat pour la démocratie.
Il y a des hommes qui ont pris des faux habits de démocrate, maintenant que le peuple veut s'exprimer, on menace de frapper le peuple, mais pourquoi les frapper soit-disant vous êtes des démocrates. N'ayez point crainte.
Il y a quelques temps, j'ai voyagé, je suis allé en mission dans la terre où a vécu seigneur Jésus-christ (Tel-Aviv, Jérusalem, Golgotha, aux jardins des oliviers ...) j'ai prié partout où je suis passé, j'ai également prié devant le tombeau du roi David. Mais qu'est ce qui ne va pas au Congo, quel est le problème au Congo. 
Dieu parle-moi, pourquoi veut-on détruire le mouvement laissé par Bernard kolélas ?
Alors, là, où il n'y a pas d'amour, qu'est ce qui se passe ?, C'est l’ennemi qui s'infiltre pour semer le désordre, le divertissement et on nous accuse, les enfants de Bernard Kolélas sont partis au gouvernement pour s'enrichir. Nous continuons à clamer haut et fort, « que nous ne nous sommes pas enrichis, nous n'avons pas une fortune illicite. Bernard Kolélas est parti et nous qui sommes restés, pourquoi devrons-nous nous enrichir de l'argent sale ? Mais c'est de l'argent du diable ».
Je vous informe ceci : Lorsque le sage kolélas est mort, Sassou était présent. Et c'est Sassou qui va donner l'argent, est ce que les enfants de Bernard Kolélas ont volé cet argent ? Et quand les enfants de Bernard Kolélas acceptent de suivre Sassou sans demander de l'argent, car ils le le considèrent comme un nouveau père, mais ce nouveau père, curieusement, est très très dur envers nous, difficile pour lui de respecter les valeurs de la Bible.
Voici ce que je vous révèle : Lorsque nous avons scelle une alliance avec Sassou, de nombreuses promesses nous ont été faîtes, ceci fait maintenant 5 ans que ces promesses ne sont pas tenues, nous avons signé des accords et qui n'ont jamais été respecté par la partie adverse. C'est des gros menteurs, sont des manipulateurs.
Ils ne sont pas sincères dans leur alliance, l'alliance est scellée sur le sang de nos martyrs. Là où, on vient, il y a eu que des morts, aujourd'hui qu'ils ont le pouvoir, ça devient le leur uniquement, ils nous ont oublié, ils nous ont tourné le dos. 
Quand je veux un RDV, c'est difficile, quand je me présente au rendez-vous, Sassou esquive pendant que je l'attend. 
On a signé des accords, mais respectez-les ! Jusqu'ici rien a été respecté. Ce comportement est digne de mensonge et de malhonnêteté.
- Combien de préfet avez vous (sud) ?
- Combien d'ambassadeur avez vos (sud) ?
- Et combien de maire avez vos (sud) ?
C'est difficile mes chers amis, c'est très difficile. On avait signé des accords de gouverner ensemble, mais au gouvernement, nous ne sommes que deux représentants du « MCDDI ». Et pourtant, dès que tu revendiques ou tu parles, ils t’intimident et te somme de ne pas en parler au risque qu'ils te tuent.
Mais avant d'aller à la dernière élection présidentielle, notre coordination nationale de notre « Comité nationale » était d'accord dans le cadre de l'alliance de gouverner ensemble avec le « PCT », c'est pourquoi, nous avons sceller la stratégie d'un candidat unique, représenter par Sassou.
Mais aujourd'hui, le « PCT » nous accuse de ne pas prendre une position claire, suite au débat sur le changement de la constitution. Le « PCT » nous a-t-il contacté pour nous proposer leur volonté sur « le changement de la constitution ». 
Lorsque le « PCT » demandera notre avis : Ce jour là ; Nous poserons la question suivante : « Nous avons signé un accord de gouvernance avant l'élection présidentielle passée, où est passé cet accord ? ».
Quand vous me voyez au gouvernement, sachez le, que c'est difficile pour moi. Par exemple, le « PCT » nous avait demander de proposer un membre du « MCDDI » pour le sénat pour le poste du « président du sénat à la commission de l'éducation ». Ensuite, j'ai donné le nom de monsieur Mouanga Nkéoua, un grand militant du « MCDDI ». Mais arrivé à la présidence pour ce poste, le sieur Mouanga Nkéoua a préféré suivre le milliardaire qui distribue de l'argent. 
Et, quand on continu de revendiquer à monsieur Sassou, ce poste de sénat, il nous promet des lendemains sans suite. Est ce un comportement digne de vérité ?
Un jour j'ai dit à Sassou, Tu es le père de la nation, pouvez-vous m'expliquer, nous avons proposez au gouvernement un grand militant du « MCDDI (Hellot Mampouya) » qui est devenu milliardaire, comment cela se fait-il ? Lui et moi, sommes arrivés au gouvernement avec de petites sandales, mais où a-t-il eu les milliards qu'il distribue ? Je vous ai livré la vérité.
Lorsque le « PCT » nous posera des question concernant le changement de la constitution, nous allons au préalable nous consentir au comité national autour d'un congrès extraordinaire avant de donner notre réponse, et c'est vous le peuple sympathisant du « MCDDI » qui nous indiquera la ligne à suivre.
C'est vous qui aurez la dernière parole à suivre, puisque cette constitution a été édifiée pour empêcher le président fondateur de ce parti (MCDDI), le défunt Bernard Kolélas et le président fondateur du « RDPS », le défunt Thistère Tchicaya de ne pas pouvoir être des candidats. Mais aujourd’hui Sassou est pris au piège de sa propre constitution taillée sur mesure, et veux maintenant la réviser ? 
De qui se moque t-on ? Si on vous demande votre avis, n'en donnez pas un ! Répondez que nous allons siégé autour d'un « Comité national » ou d'un « Congrès extraordinaire » pour avoir une position commune concernant le débat sur la « constitution ».

DE LA FALSIFICATION DES RÉSULTATS DU RECENSEMENT NATIONAL :
Nous avons fait le recensement ensemble, mais à la fin les données ont été falsifiées : Nous avons reconnu, que le recensement est falsifié et certains de mes camarades ont proposé d'opposer notre refus, mais après mûre réflexion, nous avons dit ceci :
« Quand nous avons accepté le recensement national, nous avons participé au recensement afin de vérifier et de prouver la fiabilité du recensement. Le recensement fini, nous avons apposé notre signature sur les résultats. Mais à notre surprise, les résultats du recensement publiés n'étaient plus les mêmes que ceux que nous avons signés. 
Nous étions désolés de comprendre qu'ils nous ont bien eu, qu'ils nous ont bien piégé. Trop tard, ils ont utilisé notre signature pour des faux résultats, que devons-nous faire maintenant ? ».
Au regard du gonflement des listes du nord et de l'affaiblissement des listes du sud, nous avons déposé, pour la prochaine élection, une proposition de loi à l'Assemblée pour un bulletin unique dans les bureaux de vote, sur lesquels chaque électeurs mettra ses empruntes au moyen de l'encre indélébile, pour éviter des fraudes, pour confirmer des résultats : Le processus doit être crédible et transparent.
Je l'ai vu ici à Bacongo et un peu partout dans la république, des personnes ayant des caisses d'argent sur eux pour l'achat des consciences, on te dit tu vas voter, mais arrange-toi de sortir avec le bulletin de « MCCDI ». On a donc, instituer la tricherie avec les billets de 10.000 Fcfa.
C'est pourquoi, j'ai proposé, puisque actuellement, les gens ont plus d'argent qu'avant, le montant de la corruption sera plus grande qu'avant, par exemple 1.000.000 Fcfa et de nombreuses personnes succomberont à la corruption pour sortir avec des bulletins du MCDDI.
J'ai dit ceci au « PCT », s'il n'y pas de garde-fous, moi Kolélas, je ne vais pas participé à l'élection. qu'est ce qu'ils veulent faire ? Ils vont mettre beaucoup d'argent pour acheter les bulletins du « MCDDI », j'ai écrit et j'ai donné à ce qui de droit ma proposition. 
Cette proposition se trouve à L'Assemblée nationale, elle a été jugée recevable. Je l'ai déposée pour défendre notre parti contre les tricheries, et nous attendons la réponse. 
S'ils n'acceptent pas ma proposition, c'est qu'ils veulent tricher, c'est qu'il y a une tricherie programmée.
Maintenant pour vous embrouiller les esprits, ils nous parlent du changement de la constitution, alors qu'il y a un véritable débat qui doit intéressé le pays : C'est le débat sur « la fiabilité et la crédibilité » de l'élection présidentielle et non le débat sur « la constitution »
Le débat de la constitution est un leurre pour détourner votre esprit, le véritable débat c'est celui de la crédibilité et de la transparence des élections au Congo, ça c'est le vrai débat qu'on devrait mettre sur la scène politique.
Dans ce faux débat, on a même créer des sages par ci par là, même dans le pool, on nous dit qu'il y a des sages, les vrais sages dans le Pool sont déjà morts, mais le gouvernement veut créer des sages dans le pool pour faire dire certaines choses. 
Le vrai débat c'est celui de la crédibilité et de la transparence des élections au Congo, qu'on aille sur le débat de l’organisation des élections, on va s'entendre. 
N'ayez pas peur, s'il faut mourir, je suis prêt à mourir pour vous, je ne fuirai jamais mon pays ...

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf