Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 10:49

Pollution Sonore par les Églises de Réveil de Brazzaville

Cet article date d'environ 6 ans et reste malheureusement d'actualité

croix.jpgLes Églises de réveil de Brazzaville reçoivent un coup de massue dans leur dos : Elles devraient se construire des bâtiments pouvant limiter la propagation de décibels (le bruit) dans les alentours, dans un délai de six mois. Pourtant, plusieurs églises traditionnelles sont incapables aujourd’hui de produire certaines pièces administratives dont le permis de bâtir ou de construire. Dans certains quartiers, les populations se sont déjà habituées aux sons de cloches géantes de 5h du matin et du soir, pour ne pas parler des appels à la prière du haut des mosquées et des orchestres de trompettistes…

L’essor considérable que connaît aujourd’hui le mouvement associatif religieux s’accompagne malheureusement des actes contraires à l’ordre public.

En effet, de nombreux cas d’escroquerie, de spoliation des adeptes, de troubles dans les foyers, de manipulation des consciences et d’autres délits en tout genre sont relevés. Rappelons que la constitution garantit "…la liberté d’association, la liberté de croyance et de religion dans le strict respect des textes législatifs et réglementaires en vigueur…”. Extrait de la Circulaire du Gouvernement relative aux nuisances sonores, aux associations cultuelles et débits de boissons, rendue publique en fin octobre 2004.

Historique des faits

Un soi-disant pasteur originaire du Congo-Kinshasa a eu à organiser une rencontre à Brazzaville dans le but de se rendre ensuite au Canada, un pays où tout le monde rêve d’aller, en se basant sur une vision qu’il aurait reçu de Dieu selon laquelle "Le tour de l’Afrique était arrivé d’aller évangéliser le monde".

Près de 600 (six cents) serviteurs de Dieu ont répondu à cet appel et ont traversé le fleuve Congo pour se rendre à Brazzaville, après avoir auparavant remis à ce pasteur une somme d’environ 300. 000 F CFA, chacun.

Il était question que ce soi-disant pasteur s’occupe des passeports, des visas et de l’avion qui devait venir spécialement pour cette gigantesque délégation. Après 6 (six) jours d’attente à Brazzaville, dans des conditions que nous ignorons, sur les 600 personnes, environ 200 sont rentrées à Kinshasa. Les autres ont dû passer 48 heures à l’Aéroport International Maya-Maya de Brazzaville où aucun avion n’a pointé son nez pour eux ; plutôt, le pasteur instigateur de tout ça était porté disparu.

La délégation était tellement grande qu’elle a visiblement envahi le petit Aéroport de Brazzaville, c’est à ce moment que les autorités publiques se sont senties interpellées. Il est aussi à noter que toutes ces personnes ont franchi la frontière du Congo-Brazzaville sans pièces d’identité.

Intervention de l’État

La conséquence d’un tel incident a été le risque d’un conflit diplomatique entre les deux Congo voisins, et par après la prise de mesures de contrôle difficiles contre les églises de réveil locales par le biais de la Circulaire N°190 du Ministère de l’Administration Territoriale.

Parmi les exigences de cette circulaire : La régularisation de toute Association Cultuelle (église) dans un délai de trois mois à défaut de fermeture sans préavis, et aussi à propos des nuisances sonores, construction de bâtiments pouvant limiter la propagation de décibels (le bruit) dans les alentours, dans un délai de six mois.

Au sortir de la circulaire, un grand politicien de la place, qui est aussi membre d’une église de réveil locale, a saisi Madame l’épouse du Chef de l’État qui a à son tour, proposé aux leaders des églises de réveil de se rassembler au maximum.

Au secours, "Esther"!

Il faut aussi rappeler que Mme SASSOU, qui n’est pas étrangère aux églises de réveil, a toujours été exhortée à jouer son rôle d’Esther pour le peuple de Dieu.

Sous l’égide donc de la FAR (Fédération des Assemblées de Réveil), une délégation de 52 serviteurs de Dieu a été formée et a rencontré Mme SASSOU à la résidence présidentielle le 1er novembre dernier, assistée du Maire de la ville de Brazzaville. Avant cela, un mémorandum avait été rédigé par les leaders dans lequel ils rejetaient la réaction du gouvernement face à cet incident qui les a eux-mêmes surpris et consterné, et qu’ils ont d’ailleurs condamné. Ils ont aussi exprimé leur désir de collaborer avec l’État.

A cette réunion, Mme SASSOU a rassuré les leaders qu’elle prend la situation à cœur et va demander à Monsieur le Maire de favoriser une rencontre des leaders avec le Ministre de l’Administration Territoriale.

Les leaders des églises de réveil se sont rassemblées à nouveau et, sur proposition de Mme l’Épouse du Chef de l’État, ils ont créé, au-dessus de la FAR (Fédération des Assemblées de Réveil) qui n’est qu’une plate-forme parmi plusieurs, un comité plus représentatif de 20 membres d’obédiences confessionnelles diversifiées, appelé "Conseil des Sages".

Il est composé d’un Bureau de quatre leaders dont l’Apôtre Germain NDEKE (Président), le Pasteur Germain LOUBOTA (Vice-Président), l’Apôtre Ludovic MABIALA (Secrétaire Général) et le Pasteur Léandre BASSAMPA (Secrétaire Général Adjoint).

En effet, à Brazzaville, à coté de centaines d’églises de réveil, il existe onze plates-formes d’après les données disponibles. Ces plates-formes sont des segments de plusieurs églises évoluant en fortes communions restreintes à elles-mêmes. Il y a en revanche très peu de relations entre ces plates-formes. L’objectif principal du Conseil des Sages est donc de contrôler provisoirement les églises de réveil en ce moment de crise et de les aider à se conformer aux textes législatifs en vigueur afin d’obéir à Romains 13:7.

Ayant donc rencontré le Ministre de l’Administration Territoriale, ce dernier va rassurer les leaders qu’il ne s’agit pas d’un bras de fer entre l’État et les Églises de Réveil, mais plutôt d’un souci d’amélioration des conditions cultuelles (Sécurité, Salubrité,…) et de faire respecter la loi.

Des points d’interrogation, quand même !

Selon le Pasteur Léandre BASSAMPA, Secrétaire Général Adjoint du Conseil des Sages, à côté de cet incident consternant d’escroquerie, il y a néanmoins abus de la part de plusieurs Associations Cultuelles : Escroquerie, manipulation de consciences…

Il poursuit en ces termes "Je me pose la question de savoir, si vraiment les Associations Cultuelles, que nous sommes, conscientisent aussi les Congolais, si nous aidons vraiment notre pays à changer positivement les consciences des gens après tout ce par quoi nous sommes passés comme nation".

D’autre part, si effectivement il y a essor des Associations Cultuelles, qui est-ce qui donne l’autorisation? L’État! Que des gens, des centaines de gens franchissent nos frontières aux yeux et au su de la police, pour au bout du compte se faire escroquer! Je me demande aussi si les sanctions prises n’ont pas été mal orientées. Il doit y avoir une ‘épée de couleur’, une ‘main noire’ quelque part. Nous doutons de la bonne volonté de l’État, surtout qu’il est truffé de personnes anti-églises de réveil (Francs-maçons, Rosicruciens…). Il y a d’autres priorités que ces soi-disant pollutions sonores : les structures sanitaires sont dans un état criard, les besoins en eau, en électricité sont pressants, etc."

Lors d’un entretien entre leaders, un de mes confrères a évoqué l’idée de ‘l’épée de Damoclès’. Pourtant, plusieurs églises traditionnelles sont incapables aujourd’hui de nous montrer certaines pièces administratives dont le permis de bâtir ou de construire. Dans certains quartiers, les populations se sont déjà habituées aux sons de cloches géantes de 5h du matin et du soir, pour ne pas parler des appels à la prière du haut des mosquées et des orchestres de trompettistes…

Néanmoins, cet incident nous a permis de nous rassembler à nouveau et de nous remettre en cause nous-mêmes sur nos façons d’opérer et aussi de faire converger nos idées. Actuellement, le Conseil des Sages se consacre au recensement et à la structuration des églises de réveil afin de faciliter à l’État son travail. Nous avons demandé à l’État de revoir certaines mesures prises et nous croyons en leur allégement. “

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Crestia 23/07/2012 15:59


Bonjour


Français ayant vécu 4 ans a Brazzaville j'ai visité les eglises de reveil et les pasteurs escros.


En effet j'ai constaté que de nombreux pasteurs escros etait comme par hazard d'anciens militaire de l'armée Congolaise de tous grade du sergent a colonel .


Rappelons nous les paroles de Mao revolutionaire Chinois : la religion est l'opium du peuple


En effet pendant que la population va a l'eglise elle est docile et ne se revolte pas contre la misère dans laquelle la maintien le pouvoir en place   de Sassou


Et quand on arrive de France c'est criant de vérité ;alors continué a aller dans vos eglises bidon et l'argent de Sassou et kabila sera bien gardé


 


Stephane Crestia


 


 


 

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf