Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 21:42

Pierre OBA contre Jean Dominique OKEMBA 

Pierre ObaLes congolais attendent impatiemment que le gouvernement leur rende compte sur les responsabilités, les tenants et les aboutissants des explosions du 4 mars 2012 ; que les auteurs et les responsables de ce carnage soient sanctionnés conformément aux lois en vigueur dans le pays.

SASSOU NGUESSO, son clan et son gouvernement ne pourront pas se dérober de l’impératif de vérité et de justice à cause du nombre de victimes. Le choix de l’expertise de Pierre OBA pour mener l’enquête n’est qu’une diversion pour gagner du temps et essayer d’étouffer ce qui va devenir dans les prochaines semaines l’affaire des explosions de Mpila.

Dans cette affaire le DROIT sera dit de toute façon, que le gouvernement le veuille ou non ; si ce n'est à travers la justice nationale, il sera dit à travers la justice internationale.

Les démineurs européens et les enquêteurs de l’ONU qui travaillent à la réhabilitation des zones sinistrés ne se tairont pas ; ils rendront compte de toute façon à leurs autorités.

Le déni de justice de plus de 33000 familles ne peut pas passer inaperçu sur le plan international, surtout qu'il y a déjà le précédent de l'affaire des "disparus du beach". 

Décryptage du cafouillage en cours à Brazzaville

PIERRE OBA est né le 17 juillet 1953 à Ollembé. Il a successivement occupé les fonctions de Chef de la sécurité rapprochée de Denis SASSOU NGUESSO sous le règne du parti unique et de Directeur Général de la Police Nationale.

Après que son mentor ait réussi son coup d’Etat de 1997 transformé en guerre civile, Pierre OBA passa une longue période au ministère de l'intérieur, de la sécurité et de l'administration du territoire, il organisa les élections présidentielles et législatives de 2002 pour que son Maître les gagne et qu’il ait la majorité absolue à l’Assemblée Nationale. Actuellement il est ministre des mines, de la géologie et de l'industrie minière.

Depuis la catastrophe du 4 mars 2012, Très OFFICIEUSEMENT, Pierre OBA est devenu chef d’Etat major, chef de la police, juge suprême, chef du Conseil National de Sécurité etc. ... C’est l’un des plus grands tueurs de tous les temps que le Général Denis SASSOU NGUESSO a remis sur la sellette et aussi le véritable responsable, ordonnateur et scénariste de l’affaire des disparus du beach.

Pour Jean Dominique OKEMBA, il y'a comme une accusation qui se retourne contre lui. SASSOU NGUESSO l'accuse d'incompétence. Tous les membres du clan voient en lui l'auteur des explosions du 4 mars 2012 pour noyer Blaise ADOUA qui tarde à crever.

Grâce à sa loyauté et à la vénération qu’il a de son Chef, le beau Peter lui aussi ravagé par la maladie, est devenu le grand patron de l'enquête sur les explosions ayant occasionné le drame de Mpila. Il connait tout le système de sécurité dont tous les éléments lui sont soumis. Avec Pierre OBA pas de mystère et rien ne lui est impossible. Il est de la vielle école. Il a appris toutes les méthodes d’exécution de vrais kidnappings. Dans le système SASSOU, il passe pour un vrai apparatchik à la soviétique.

En plus de sa pathologique soumission à SASSOU NGUESSO, il a l'avantage de ne pas être soupçonné en se faisant croire éloigner des affaires militaires pendant environ 7 ans. Cette fois-ci, il voudra que son retour en grâce soit durable. Ce qui va l’obliger à écarter tous les rivaux, ou ceux qui avaient suscité sa mise à l'écart dans le passé.

Dans le système SASSOU qu’il connaît très bien pour en avoir été l’un des grands architectes, pour continuer à avoir les faveurs du chef, il a déjà commencé à faire le vide des potentiels rivaux. Au pays des aveugles, le borgne est roi, et, on y proclame son allégeance au chef tous les jours. Peu importe la valeur, l’expertise ou la compétence. 

Objet rapporté au clan : Pierre OBA n’est pas de la famille. Il ne participe pas au haut conseil de famille qui se tient régulièrement à Oyo. Ce sont les Jean Dominique OKEMBA (lui aussi vrai-faux neveu) et autres neveux qui tiennent le haut du pavé. Qu'on lui offre ce retour en grâce à travers l’enquête sur les explosion du 4 mars 2012, c’est pour lui du pain béni. C’est en jouant la carte des uns contre les autres membres de la famille, qu’il va essayer de se défaire de la main mise du clan sur son demi-Dieu.

Le Beau Peter a promis à son grand (SASSOU) d'éclaircir cette affaire et de voir d'où peut venir un éventuel coup de force ou coup d'Etat. IL ne veut et ne peut pas faire du mal à Marcel NTSOUROU mais, il veut se servir de cette capture pour gagner la confiance de son chef au détriment de Jean Dominique OKEMBA. En fait, sa cible c’est Jean Dominique OKEMBA.  

Pierre OBA et le Général Etat ONKA accompagnés d’une forte délégation étaient à Lékana pour soutenir la candidature de André OKOMBI SALISSA contre le traitre Florent NTSIBA pendant les élections législatives de 2005, c’est en partie grâce à cette amitié que le truculent président du CADD-MJ n’est pour l’instant pas inquiété par les errements de l’enquête sur les explosions du 4 mars 2012.

Or chacun connait les liens ethniques et la complicité intellectuelle qu'il y a entre André OKOMBI SALISSA et le Colonel Marcel NTSOUROU ; on peut donc être certain que le beau Peter ne fera aucun du mal à ce petit qui est pour lui très précieux pour abattre son ennemi juré. En outre, Pierre OBA ne peut en aucun cas se satisfaire qu’un Marcel NTSOUROU, un Téké comme l’une de ses épouses, paie les pots cassés de Jean Dominique OKEMBA.

Une longue détention du colonel Marcel NTSOUROU est contre productive pour le régime ; le colonel finira donc par être libéré dans les prochains jours ; si ce n’est déjà fait c’est sans doute parce que celui-ci pose des conditions ou que ceux qui ont commis la bêtise de l’incarcérer lui réclament certaines choses ? 

C’est qui est certain dans cette détention qui dure illégalement, c’est que Pierre OBA risque de pousser le colonel Marcel NTSOUROU à mouiller Jean Dominique OKEMBA, pas seulement sur les explosions du 4 mars 2012 mais aussi sur les échecs successif de faire tomber Kinshasa.

Depuis plusieurs années, SASSOU NGUESSO cherche à atteindre Kinshasa, mais toutes les opérations ont échouées.

En fait, il y a un informateur au sein du haut commandement au profit de Joseph KABILA. Celui-ci pourrait être Jean Dominique OKEMBA. Sa terrible femme Katangaise qu’on surnomme "Banque de France" est experte d’un poison qui fait fureur au Katanga. Le Président KABILA l’utiliserait avec parcimonie. Peter le suspecte depuis longtemps. Il aimerait avoir des preuves pour étayer sa thèse. Mais SASSOU NGUESSO n'avait d’yeux, jusque là, que pour son neveu et avait préféré l’écarter, lui Peter Mwana mama. 

A propos de l’empoisonnement de Blaise ADOUA, Peter aurait demandé à SASSOU NGUESSO ce qu’il devait faire s’il y avait un membre de sa famille impliqué. Le Président lui aurait répondu "travailles et fais ton boulot".  

Dans cette enquête qui n’en finit pas de faire monter la moutarde chez les Tékés, la majorité des personnes qu'il entend jusqu’alors, ne sont que des officiers et des sous officiers qui l'avaient trahit au profit de Jean Dominique OKEMBA. Au départ, c'était des éléments acquis à sa cause. Ceux-ci avaient fini par lui tourner le dos au profit de Jean Dominique OKEMBA.  

Depuis plusieurs années, Pierre OBA a les mains libres pour le trafic des diamants et de toutes autres pierres précieuses qu’on trouve au Congo Brazzaville. C’est un trafiquant notoire. Il n’hésite pas à se métamorphoser et à grimer son visage pour passer les frontières inaperçu et échapper ainsi à la police ainsi qu’aux juges Français qui brûlent d’envie de l’entendre dans le cadre de l’affaire des disparus du beach. Il possède plusieurs passeports pour passer les frontières.  

Pierre OBA bénéficie des nombreuses protections en France. Le plus en vue est un ancien ministre de l’intérieur qu’il rencontre toujours nuitamment. Pendant ses séjours en France il séjourne souvent dans un quartier pavillonnaire de Sartrouville, une coquète ville infestée de Franc-maçon qui lui sert de refuge.

Depuis la catastrophe du 4 mars 2012, c'est Pierre OBA qui gère le pays. Le Général Denis SASSOU NGUESSO lui a laissé les mains libres. Et s'il y a un remaniement gouvernemental, il aura certainement les pleins pouvoirs de (ministre d'Etat, ministre de la défense, chef d'Etat major ou ministre de l'intérieur) pour sarcler définitivement autour de lui. Gare aux neveux et cousins trop en vue. 

Pour mener à bien sa mission, il a fait rapatrier à Brazzaville son équipe de barbouze composé de jeunes policiers et militaires, des anciens cobras entièrement acquis à sa cause. Ces derniers trainent sur la place de Paris depuis qu’un certain Jean François DENGUET, un autre tueur de talent, a eu l’ordre de nettoyer les quartiers de Brazzaville de ces rats qui, devant une troupe de jeunes filles droguées, tuaient sans soucis pour être appréciés !

Le grand Peter leur a intimer l’ordre de rentre à Brazzaville en une phrase laconiquement : "P’tits j’ai besoin de vous ici sur place, il y a du boulot…".

SASSOU NGUESSO a une confiance aveugle en Peter à cause d’un pacte de non trahison qui les lie tous deux. Dans ce pacte avec le diable, une seule phrase compte : "JAMAIS JE NE TRAHIRAI MON GRAND". Dans le passé, c’est d’ailleurs Jean Dominique OKEMBA qui avait mit la brouille entre les deux. Son argument tenait au fait que Peter ne pouvait être accepté au sein du clan. Le pauvre n’avait pas de liens familiaux avec le Boss.

Rappelons que le beau Peter avait eu la responsabilité et la charge de l’enquête sur "l’accident" du DC 10 de la compagnie aérienne UTA avec le succès que l’on sait.

Pierre OBA dit le beau Peter qui estime à juste titre avoir beaucoup souffert pour installer et pérenniser le régime de SASSOU n’a jamais pardonné à Jean Dominique OKEMBA, qu’il nomme en privé "l’idiot", de lui avoir soufflé sa place.

Le grand Peter, l’homme qui, fort de ses nombreux bras dans l’opposition avait réussi à amadoué et à mettre dans sa poche les BOKAMBA, POIGNET, MILONGO du front et autres lors de la réconciliation sans exclusive de 2002, avait aussi pour option d’éliminer physiquement ceux des opposants qui pouvaient remettre en cause les plans qu’il avait échafaudés avec la complicité de certains anciens membres du gouvernement de Pascal LISSOUBA (des traîtres).

Peter, ne peut faire mal à SASSOU NGUESSO.

Il lui doit tout ce qu’il est devenu. Comme tout parvenu, il n’oublie jamais d’où il vient et ce qu’il a été avant sa rencontre avec le Général Denis SASSOU NGUESSO. D’ailleurs il ne cesse de répéter, très souvent : "j’étais rien, mais rien du tout, et, c'est SASSOU qui a fait de moi ce que je suis devenu, aujourd’hui…" ; Alors, il s’en suit une soumission aveugle et toujours des paroles flatteuses qui plaisent à son BOSS.  

Pierre OBA connait tous les féticheurs et les marabouts de SASSOU NGUESSO. Il a sillonné toute l'Afrique et le monde entier à la recherche des féticheurs marabouts de toutes sortes. Il en a ramené à SASSOU NGUESSO de nombreux talismans. Mais, depuis que celui-ci avait jeté son dévolu sur Jean Dominique OKEMBA, le beau Peter était devenu l'ombre de lui même.

Gérant d’au moins trois foyers rien qu’en France et d’un enfant scolarisé en Belgique qu’il avait eu avec une congolaise, Peter se voit contraint à des aller retour fréquents entre Paris et Bruxelles qui lui demandent beaucoup de moyens financiers. Il lui faut donc trouver ces moyens auprès de son BOSS car ses petits trafics de pierres précieuses sont très risqués surtout à son âge.

Le décès de l’un de ses enfants au sortir de la guerre de 97 est une dette à SASSOU NGUESSO.  Pierre OBA avait en effet perdu un grand garçon d’environ 25 ans carbonisé dans une voiture en 1998 sur la route du Nord ; à l’époque on avait mis ce meurtre sous le compte d’une embuscade perpétré par les ninjas sur la route du nord pour ne pas cherché ailleurs les véritables coupables mais, le beau Peter croit savoir que c’était un complot de Jean Dominique OKEMBA.

Peter cultive beaucoup de secrets ; il sait presque tout sur presque tout le monde et surtout sur ceux qui ne sont pas d’accord avec le régime qu’il a contribué à bâtir. Quand il séjourne en France il ne sort que la nuit et honore la plupart de ses rendez vous chez lui. Il est toujours prêt à mettre sur la table beaucoup d'argent pour savoir ce qu’il cherche.

Ses équipes de barbouzes sont toujours équipées de mini cameras cachées sous la veste ou le manteau pour filmer tous ceux qui ne pensent pas comme son mentor au Congo ou même au sein de la Diaspora.

La situation crée par les explosions de Mpila est tout de même pour un casse-tête pour le beau et brillant Peter. Comment peut-on être cynique au point de profiter d'un drame qui normalement, devrait conduire à une démission collective d’un gouvernement et même au suicide de ceux qui sont les responsables même involontaires d’un drame qui a causé autant de dégâts et fait autant de victimes dans un pays dit "Démocratique"  et en "Paix".

De l’enquête, avec Peter le Grand, on attend des rebondissements. Cette enquête est en réalité un match et un combat où tous les coups sont permis entre Pierre OBA et Jean Dominique OKEMBA ; les victimes et les dégâts collatéraux seront comme à chaque fois les innocents.

L’une de ces victimes est à n’en point douter la mise entre parenthèses des lois, des règles et de toutes les institutions qui régissent la République.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf